La réalité rejoint peu à peu la fiction

foundation-2Continuons à explorer les réflexions en cours du côté du Royaume-Uni à propos de la Foundation Licence.

Nous avons vu il y a peu dans ce billet, la volonté de l’Ofcom, organisme régulateur des télécommunications au pays de Shakespeare, de revoir la structure des licences du Royame-Uni.

La RSGB étant partie prenante dans ce processus de révision, voici ce qu’elle communique (traduction du site dont vous trouverez les liens en bas de page) :

<< Intégrer le concept de licence progressive

Un des points de la structure des licences radioamateurs tel que présentés par Paul Jarvis à la Convention Nationale de la RSGB, est d’intégrer l’idée de progression, de la Foundation à la Full licence en passant par l’Intermediate. L’Ofcom a hâte de voir comment les changements des conditions d’accès à la licence peuvent soutenir cet objectif, et envisage donc de motiver la progression d’un niveau à l’autre. Dans cette période de consultation, l’Ofcom a posé les questions suivantes :

–    Est-ce que ce concept doit s’appliquer aux licences déjà existantes ?
–    Existe-t-il des groupes qui n’ont pas besoin de progresser ?
–    Est-ce que le concept de tutorat devrait être utilisé pour encourager cette progression ?

La RSGB reconnait le besoin de progression d’une licence à l’autre et partage les préoccupations de l’Ofcom dans le sens où trop d’amateurs ne progressent pas à partir de la Foundation Licence et quittent l’activité. Dans le cadre de cette pré-consultation, la RSGB suggère que les points suivants soient pris en considération :

1.    Les droits acquis par les licenciés des Foundation et Intermediate Licence ne devraient pas être remis en cause, c’est à dire que les changements ne devraient concerner que les nouveaux licenciés.

2.    L’accès restreint à certaines fréquences seraient un moyen de créer une motivation franche ; la restriction actuelle sur les limites de puissance s’est montrée inefficace.

3.    L’amélioration de la formation, y compris le tutorat, doit être encouragée non seulement pour le transfert de connaissances mais aussi en développant l’aspect social de cette passion.

4.    Il existe des groupes qui ne voient pas le besoin d’une licence d’un niveau plus élevé, par exemple les opérateurs 4 X 4 (qui ont besoin de pouvoir inter-communiquer avec les groupes RAYNET), et les jeunes possesseurs de Foundation Licence (qui ont peut-être besoin d’attendre d’être en capacité de passer au niveau supérieur). >>

Ce 4ème et dernier point n’est pas sans rappeler ma proposition, faite lors d’un 1er Avril, mais pour le moins tout à fait sérieuse car j’en reparlais toujours dans ce même billet.

A noter que dans les différents documents sur le site de la RSGB on ne parle pas ouvertement de la limitation dans le temps évoquée lors de la convention de la RSGB mais la seule incitation proposée par la RSGB est une ouverture avec un accès restreint à plus de bandes.

Une fois acquise les notions de progression, de tutorat et de formation renforcée ; une fois établie la carotte consistant à offrir plus de bandes même avec quelques restrictions, il est probable que le bâton puisse être le délai imparti pour passer d’un niveau à un autre…

Wait and see…

License review

Progression Licence

Illustration : M1HOG
Ce contenu a été publié dans Association, Opinion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à La réalité rejoint peu à peu la fiction

  1. Ping : Les jeunes et le radio-amateurisme : après le UK, les USA… | RadioBXI

Laisser un commentaire