Construire son information radioamateur sur le Web – 2ème partie

NewsRadioamateurOrg-2Dans l’épisode précédent, la première partie de ce billet, nous en étions restés à la ligne éditoriale, cette manière pour une publication d’afficher son identité, ses valeurs et surtout ses objectifs puisque cela fixe un cap à suivre, un cadre rédactionnel commun.

Ceci ayant pour finalité que lecteur ne soit pas perdu.

Malgré tout, et au même titre que la presse écrite ou télévisuelle, une information toute objective qu’elle se veut, reste marquée par sa ligne éditoriale.

Ce fait sous-entend qu’un lecteur avisé ne se contentera pas d’une seule source d’information — sauf à ce qu’il soit du même parti pris que la publication qu’il lit bien entendu — et ira lire plusieurs quotidiens de presse écrite, plusieurs mensuels, regardera probablement plusieurs chaines télévisées d’information.

Dans tous les cas, le lecteur avisé multipliera ses sources afin d’y trouver une plus large documentation et, s’il y a lieu, de faire les recoupements nécessaires afin de situer le sérieux et le fondement d’une information.

Pour la suite de ce texte nous resterons évidemment dans le domaine radioamateur mais toutes les informations qui seront données pourront être utilisées dans n’importe quel domaine d’information (politique, social, économique, sportif, people, …)

Comme vous l’avez sans doute compris à présent, plus vous aurez de sources d’informations et plus vous serez à même d’embrasser différents domaines. En effet, du fait de la ligne éditoriale choisie, un site quel qu’il soit ne pourra pas être exhaustif puisque le principe de l’édition est de faire des choix. De plus, un site web deviendrait vite illisible, voir contre-productif  s’il devait publier toutes les informations dans tous les domaines qui touchent de près ou de loin le radio-amateurisme, et nous savons combien notre activité et ses domaines sont très vastes.

Vous aurez donc le choix de suivre un ou deux sites pour en lire leurs informations, ce qui reste du domaine du possible, soit de les lire tous, ce qui est du domaine du fortement improbable même pour un oisif retraité qui a certainement des choses plus importantes à faire.

La question est donc de savoir comment faire un tour d’horizon rapide de toute l’information radioamateur publiée sans y passer ses journées ?

C’est en fait très simple ! Il suffit d’utiliser les flux RSS !

Laurent, F1JKJ a écrit il y a déjà très longtemps un billet sur ce sujet qui est toujours d’actualité, à l’exception du lecteur RSS utilisé à l’époque, Google Reader, qui va disparaître en Juin prochain, Google ayant décidé d’arrêter ce service.

Concernant les outils, il existe deux grandes familles et un très grand choix. Ce billet n’ayant ni la prétention, ni l’objectif d’être exhaustif sur les logiciels qui existent, je vous renvoie ver la page Wikipédia ou encore celle de Google qui vous en apprendront beaucoup plus sur le sujet.

La première famille est le logiciel classique, permettant la lecture en local à l’image de Thunderbird, RSSOwl ou Vienna.

La seconde famille est celle des lecteur de flux en ligne comme Google Reader (qui va disparaitre) ou encore de Netvibes.

Bien entendu, tous ces outils se déclinent en App pour iDevice que ce soit sous iOS ou Android.

Dans le troisième et dernier volet de cette série de billets je vous parlerai plus particulièrement de Netvibes que j’utilise depuis sa première version bêta en 2004 / 2005.

1 réflexion sur « Construire son information radioamateur sur le Web – 2ème partie »

  1. Ping : Mon workflow RSS – Radioactif!

Les commentaires sont fermés.