Dans la presse de Mai… QST – Mai 2009

Le mois de Mai est le mois de Dayton (Ohio). Ce rassemblement des radioamateurs américains si populaire outre atlantique qu’il a fini par devenir l’événement salon de l’année aux USA et où l’ARRL tient sa convention annuelle. Chez nous on dirait que le REF-Union tient salon à Hamexpo. Mais autant l’association américaine n’a pas réinventé la roue en utilisant un salon devenu populaire par la force des choses, autant la notre, d’association, serait bien avisée de revoir sa copie au niveau popularité et financement.

Avant d’attaquer la revue, notons trois changements apparaissant à partir de ce numéro :

– le premier est la disparition de la notation  « Workbench » dans les rubriques à vocation technique que j’ai repris sous le nom « Atelier » dans la revue de presse. D’après les explications de la rédaction et suite à quelques enquêtes, il semble que les lecteurs ne voient pas de différence entre les articles typés Workbench et le reste de QST. Ils ont pris la décision de retirer l’intitulé mais les articles sont toujours présents, c’est le principal. Personnellement j’aimais bien cette notation. Cela donnait un certain cachet à la mise en page en donnant un fini pro.

– le deuxième changement n’a que peu d’incidence pour le lecteur mais plutôt pour la Poste US : l’étiquette de livraison à l’abonné sera dorénavant imprimée à l’envers pour faciliter le tri. Je ne connais pas le détail mais en tous cas, je reçois mon QST avec la régularité d’un horloger suisse. Chez nous, …

– le troisième enfin, est  la refonte de la page de l’index des annonceurs, beaucoup plus lisible aujourd’hui

Éditorial : ce mois-ci, David Sumner, K1ZZ, nous emmène sur les pentes du changement en illustrant son propos sur le fait que l’année dernière à la même époque, le prix du pétrole était la plus grande menace qui pesait sur l’économie mondiale. Cela a été le cas jusqu’à la fin de l’été la même année qui, avec l’arrivée de la crise financière, a rendu la menace pétrolière mineure en comparaison. Cette introduction n’a pour but que de dire que « le changement est inévitable »… Puis il illustre encore par les différents changements ayant eu lieu suite à l’élection du nouveau président des États-Unis, notamment au sein de la FCC, domaine qui intéresse au plus haut point l’ARRL.

La conclusion de K1ZZ est excellente, dirigée vers la FCC, et je vous en livre une traduction que j’espère fidèle : <<Nous voulons qu’ils comprennent que la valeur du radio amateurisme est une petite constante dans un monde changeant et turbulent.>>

Pour revenir à des considérations plus locales, tout le monde étant réfractaire au changement, il serait intéressant, pour faire suite au Rapport DLA ayant permis à notre association nationale de prendre conscience que le changement est nécessaire pour évoluer et grandir, que le consultant puisse faire son travail jusqu’au bout, c’est à dire comme dans le milieu professionnel, faire de l’accompagnement au changement. Je suis persuadé que quelques administrateurs vissés à leur fauteuil depuis des décennies seraient ainsi beaucoup plus moteurs et sponsors des changements à venir qu’on ne le sent aujourd’hui.

A noter pour mon camarade Denis, F5LPR, que David ne signe pas ses éditoriaux par « Bon trafic ! » (private joke)

Atelier : comme j’aimais bien la précédente découpe des rubriques (Ah le changement !), et qu’il faut bien s’y retrouver, j’ai décidé dans mon fjord intérieur de continuer à appliquer les appellations des mois passés.

On entame la revue avec un très bon article d’une portée générale sur le « Dépannage des Radios » par Mal Eiselman, NC4L. Avec un Multimètre Digital, un bon vieux Scope double trace d’une bande passante de 35 Mhz et son cerveau, l’auteur nous emmène chercher dans les entrailles de quelques FT 102 pour illustrer son propos, tout aussi valable pour tout autre poste. Le dépannage se fait en séquences de plusieurs étapes et Mal nous distille les trucs utiles comme de bien regarder les soudures, voir les ausculter quand on voit l’exemple qu’il donne en photo, l’utilisation de tournevis en plastique pour le réglage des self, etc

On enchaîne sur deux articles intéressants pour le radioamateur équipé en mobile. Le premier est l’installation de deux LED dans le micro à main MH48 d’un FT 8800, mais l’idée reste applicable avec adaptation pour tout poste, afin d’éclairer les touches du panneau de commande du poste, ce dernier ne disposant pas de touches rétro éclairées. Le second article explique en détail l’installation d’un poste mobile et l’élimination du bruit dans un modèle de SUV.

On continue toujours dans la pratique par la réalisation d’un adaptateur casque/micro d’un téléphone mobile pour la radio, par Geoff Haines, N1GY.  Ensuite, c’est Franck Ingle, KG4CQK, qui nous montre commet réaliser une « Station d’accueil » pour appareils portables. L’idée générale est intéressante pour les stations équipées de plusieurs transceiver portables et qui souhaitent en plus les ranger et les transporter avec batteries, câbles et manuels d’instructions. La base de la réalisation est une boite de munition de 200 cartouches de 7.62 mm, mais une boite équivalente fera l’affaire ; inutile de faire les puces de Clignancourt pour s’approvisionner. Le support en bois peut aussi être remplacé par une autre matière. Ce qu’il faut retenir c’est l’idée générale intéressante et l’adapter à son cas. A noter aussi un encadré sur un chargeur de batterie pour compléter la mallette de transport.

Côté théorie, un article que ne renierait pas Francis Féron, F6AWN, dont le titre est : « Quelle est la meilleure hauteur pour ma beam HF ? ». L’auteur, Steve Hunt, G3TXQ, comme Francis par ailleurs, nous dit qu’il n’y a pas de « meilleure » hauteur mais plutôt le calcul du meilleur compromis pour une situation donnée et/ou un objectif donné. Steve prend comme départ les prédictions de propagation de l’ARRL en angle d’élévation pour un chemin donné. Il y ajoute les résultats de simulation d’EZNEC pour une antenne et une hauteur donnée et fait des comparatifs : est-il meilleur de mettre une antenne pour la bande 20M à 12 mètres de haut ou plutôt à 24 mètres ? Instinctivement, quand on pose cette question, les vieux routiers vous fustigent d’un : << plus c’est haut, mieux c’est ! >>, s’affranchissant ainsi de vous donner les bonnes informations. C’est ce que fait cet article qui ajoute un zeste de formule mathématique facilement mise en pratique.

Product Review : ce mois est consacré d’une part à la tête de contrôle à distance et TNC Kenwood RC-D710, considérée comme une mise à jour du TM-V71A de la marque en lui ajoutant les fonctionnalités de Packet et d’APRS, et d’autres part, à l’essai de trois palettes doubles contacts portables des modèles AME Porta-Paddle II, Palm Radio Mini Paddle et Begali Magnetic Traveler Light

Short Takes : nous fait la présentation du logiciel HamStationUltra fonctionnant sous Windows et destiné à piloter les appareils TS-2000, FT-2000, Pegasus et Jupiter. Sans compter le côté usine à gaz à l’écran pour piloter toutes les fonctionnalités, il vous en coutera environ 99 et $150 selon la version. Quitte à appuyer sur des boutons, à ce prix là autant préfèrer le contact physique avec le matériel.

Getting On The Air : rubrique dont, j’ai déjà dû le dire plusieurs fois, notre revue nationale ferait bien de s’inspirer, nous fait une courte mais intéressante revue sur les Interférences Radio (RFI) en nous disant simplement en introduction que « les RFI ne sont pas de la magie noire et ne doivent pas vous écarter des ondes pour autant ».

Hands On Radio : dans son expérience numéro 76, étudie les jonctions des Diodes : P-N, N-P, Silicium, Germanium, Zener et Schottky sont étudiées d’une manière simple et efficace.

Op-Ed : c’est la première fois que je parle de cette rubrique mensuelle régulière dans QST. Celle-ci permet à quiconque le désire, avec des règles simples et de bonne tenue, de rédiger un article sur un domaine de la radio. L’article de ce mois m’a intéressé au point où je vous livre quelques lignes pour vous donner envie de le lire si ce n’est déjà fait. Son titre est d’abord « Kindness in Amateur Radio » ou par Beaudelaire qui parlait très bien anglais, « Gentillesse dans le Radio amateurisme ». L’auteur fait le parallèle avec le management en entreprise (c’est très à la mode en ce moment, même en radio de par chez nous) pour nous livrer une phrase de Gandhi que j’aime particulièrement et qui s’adapte bien à différents sujets du moment dans le microcosme amateur français : << Ne prenez pas ma gentillesse pour de la faiblesse >>. Il parle aussi bien du niveau individuel que du leadership des radio clubs ou autres groupements de radioamateurs. À lire !

En Vrac : dans « How’s DX », Bernie W3UR nous livre un texte sur l’utilisation des DX Cluster écrit par Paul Granger, F6EXV, DXer et DXpeditioner connu et reconnu. W3ZZ, dans « The World Above 50 MHz », nous explique les tenants et aboutissants du calcul des scores par la distance dans les VHF et au-dessus. Tout en introduisant MFTT, un nouveau logiciel et mode numérique basé sur des fréquences DTMF et réalisé par Norbert Peiper, réalisateur de l’excellent décodeur de télégraphie MRP40, Steve, WB8MY fait le point sur l’utilisation des modes numériques dans « Eclectic Technology ». Il constate que sur environ deux douzaines de modes, seuls six sont couramment utilisés comme le PSK31 et le RTTY, et ce dernier squatte toujours les concours et les expéditions alors qu’il existe probablement des modes plus efficaces dans ces contextes. Steve termine sa rubrique par une mise à jour d’information sur le trafic Meteor Scatter où en Janvier dernier il se faisait l’écho de discutions afin d’établir des réseaux numériques basés sur des stations MS en opération continue, procédé bien connu dans le monde commercial et militaire. C’est Charles Brain, G4GUO, qui pose les prémices de ce que pourraient être techniquement ce réseau. « Vintage Radio » de K2TQN, plonge toujours dans les profondeurs du temps pour nous faire découvrir des histoires remarquables comme celle d’Everett Sutton, 7DJ, station radioamateur des années ’20. Et pour clôturer les rubriques du mois, W1GHZ dans « Microwavelenghts » nous décrit la manière de mettre ensemble les différentes pièces composant un transverter pour en faire un appareil qui fonctionne. Il aborde la la conception du système en décrivant séparément émetteur et récepteur pour terminer par joindre le tout et finaliser son appareil.

Avant de refermer cette revue du QST de Mai, une autre très bonne idée à reprendre dans notre revue associative, c’est la rubrique « Hamspeak ». Celle-ci reprend tous les mois chaque article édité dans le numéro et en ressort les différents termes ou expressions et en donne une définition et/ou une explication. Par exemple dans ce numéro, suite à l’article sur l’adaptation d’un combiné casque/micro de téléphone mobile, il est donné l’explication de ce qu’est un « Micro à electret, ce que signifie « RJ-45 » et revient sur ce que sont les « Tip, ring et sleeve » correspondant aux différentes parties à souder d’un connecteur jack stéréo. C’est tout bête, mais le bon vieux glossaire est toujours utile quelque soit le métier ou l’activité de loisir.

Sur ce, see you next month !

Laisser un commentaire