De l’anonymat associatif à la décision d’adhérer (3ème Mise à jour)

siteon0Je me souviens d’un temps où l’on reprochait au REF d’être un machin fermé, où l’on ne savait pas qui faisait quoi, où l’on obtenait plus d’informations par différents « petits doigts » que par voie de communiqué ou de rapport.

Je me souviens aussi de ce que l’on réclamait au temps du Refuthon. Au-delà du « 1 adhérent = 1 voix », on demandait plus de transparence.

Depuis que le REF a perdu sa disgracieuse « Union » — qui me faisait le nommer « REF-u » pendant toute cette période Refuthonesque — il a joué le jeu de cette transparence. Il a même pris le parti de communiquer publiquement même quand le contenu ne s’adressait essentiellement qu’à ses adhérents. Sauf pour ses vœux 2016 qu’il a consacré uniquement à ses adhérents dans son espace Membres et rien sur son espace publique…

Je parle de ces sujets aujourd’hui d’autant plus volontiers que je ne fais plus partie du conseil d’administration du REF depuis le 15 novembre 2015.

Alors, au moment de l’année où il faut prendre sa décision d’adhérer ou renouveler son adhésion, il m’a pris l’envie d’aller voir ce qui se faisait dans l’offre associative nationale et d’une manière générale ce que l’on pouvait apprendre d’une association sur sa vitrine publique qu’est son site web.

Comme il faut faire des choix, ma petite balade a consisté à me rendre sur les sites web d’associations radioamateurs. Connaissant assez bien le domaine, j’ai choisi tout d’abord des associations qui se sont données pour ambition de vouloir défendre les radioamateurs auprès de l’administration française (DGE, ANFR, ARCEP) pour le compte de leurs adhérents. J’ai aussi choisi quelques associations à dimension nationale, spécialisées dans tel ou tel domaine de notre activité.

Objectif

Mon objectif est de savoir qui est aux commandes des différentes associations, quel est le bureau et qui le préside. En effet, si je dois adhérer à une association, au-delà des buts affichés par celle-ci, l’incarnation des différents rôles me semble importante.

Quand on fait le parallèle avec le REF et qu’on regarde les critiques qui sont faites, qu’elles soient positives ou négatives, elles le sont souvent, voir quasi exclusivement envers le président. Il y a donc une forte incarnation du rôle par la personnalité de celui, ou celle, qui endosse la position.

Mais le conseil d’administration d’une association est une équipe. Elle peut être petite, composée de deux ou trois personnes ou bien plus importante.

Méthode

Dans ma quête à l’adhésion, j’ai parcouru différents sites web de ces associations à la recherche de qui les dirigent, si l’on peut avoir des informations publiques sur les AG ou d’autres informations issues de réunion internes, etc En gros, je veux savoir à qui j’ai à faire quand j’adhère à une association. N’oublions pas qu’en plus d’apporter notre confiance à ces dirigeants qui vont aller « défendre » nos droits auprès des représentants de l’état, nous donnons aussi de l’argent pour que ces associations vivent. Et il est toujours mieux de savoir à qui l’on donne et ce qu’on va faire de nos sous.

Enquête, en quête

Le REF (Réseau des Émetteurs Français) – http://www.r-e-f.org

REF_apercuLe site est plutôt clair et, dans le cas qui nous occupe, il suffit de se rendre dans le menu « Association » où existe un item « Bureau & CA » et l’on tombe sur une page intitulée « Constitution du CA 2015 ». On découvre les noms et indicatifs des personnes constituant le conseil d’administration. Les informations sont claires : cette liste est issue de l’AG du 31 Mai 2015. Comme il ne semble pas y avoir eu d’AG entre temps, cette liste est donc la liste des administrateurs en place, au delta des démissions en cours qui ne figurent pas sur cette page. Mais dans le même menu « Bureau & CA », figure un sous-menu « Compte-rendu de CA ». Même les réunions non statutaires y figurent sous forme de CR de Webconf. Bien que la majorité des informations qui y figurent soit destinée aux adhérents du REF, toutes ces informations sont publiques et consultables facilement. À noter que les statuts et le règlement intérieur sont aussi accessibles publiquement par le même menu « Association ».

FNRASEC (Fédération Nationale des Radioamateurs au Service de la Sécurité Civile) – http://www.fnrasec.org

FNRASEC_apercuLe site est plutôt vieillot et la navigation pas très pratique. Le menu « Présentation » qui, sur mon navigateur, a un problème de codage de l’accent, ne propose rien de neuf et rien sur la Fédération elle-même. Un espoir avec le menu « Pages web » est vite déçu car le lien « La FNRASEC et ses activités » ramène sur la même page que ci-dessus. Seule information sur l’association, le nom, l’adresse et le numéro de téléphone du siège social en page d’accueil, suivis des deux adresses email dont celle du président. Comme souvent l’adresse du siège social est au domicile du président, une recherche par le nom dans l’annuaire de l’ANFR nous donne rapidement l’indicatif du président de la FNRASEC. Mais il faut avouer qu’il est dommage pour une association de cette importance, et reconnue d’utilité publique, de ne pas avoir un menu donnant en toute transparence les informations utiles sur cette fédération, son bureau, etc Une refonte du site semble nécessaire…

Mise à jour le 21/01/2016 : Jeff, F0FYF me signale par Twitter que le site de la FNRASEC est en cours de refonte et que la nouvelle version verra le jour dans les prochains mois.

L’URC (Union des radioclubs, radioamateurs et écouteurs) – http://www.site.urc.asso.fr

URC_apercuSite web constitué d’un menu et 3 colonnes. On peut se rendre directement au menu « L’URC » pour y découvrir l’item « Conseil d’administration » et y trouver l’équipe issue de l’AG 2014. Mais rien sur cette page sur le bureau 2015. Il doit probablement exister puisque il existe deux entrées de menu, « Assemblée générale 2015 » accessible directement par la page d’accueil et dans l’item « Assemblées Générales » du menu « L’URC ». L’équipe a probablement été annoncée dans un compte-rendu ou un bulletin mais la page prévue à cet effet n’est pas à jour, ce qui est toujours dommage quand on dispose d’un outil de communication mais qu’on ne l’utilise pas complètement.

Mise à jour le 24/01/2016 : Sylvie, F1PSH, me signale par email que la page Conseil d’administration » a été mise à jour.

RAF (Radioamateurs France) – http://www.radioamateurs-france.fr

RAF_apercuSite aussi sur 3 colonnes disposant d’un menu général où l’on trouve rapidement notre sujet du jour, « Association ». Un clic dedans nous amène sur une page dont le premier chapitre est « Qui sommes nous ? », mais qui, mis à part le signataire de la page, ne nous apprend rien sur le qui est qui. Pas d’affichage du bureau, pas d’annonces ou de comptes-rendus d’AG ou de réunions d’un éventuel CA ou bureau. Après la présentation et les objectifs de l’association, il semble qu’il y ait des liens mais aucun ne mène à une page. Les statuts étaient présents à une époque mais ne semblent plus être disponibles. Le site ayant été refait entièrement l’an dernier, peut-être que tout n’est pas encore à jour. Mais les statuts restent tout de même la base d’une association et ont leur importance si, par exemple, le possible adhérent souhaite proposer ses services au bureau de la dite association… Dommage que cela ne soit pas non plus à jour.

DR@F (Digital Radioamateur France) – http://draf.asso.fr

DRAF_apercuSite en 4 colonnes et menu. On va directement à celui qui nous intéresse dès la page d’accueil, « Notre association » et à l’item « Qui sommes nous ? » pour en savoir un peu plus. Mais à part le nom de l’association, son siège social et son objet, pas grand chose d’autre. Même le nom du président de cette association ne figure pas sur cette page. Pour le découvrir, il faut aller dans le même menu mais à l’item « Mentions légales ». Si l’on a le nom et l’adresse, il ne figure toujours pas d’indicatif. Pour un site radioamateur, il est toujours étonnant de ne pas donner son indicatif. Mais le président n’est pas obligatoirement radioamateur. Il suffit de regarder dans une nomenclature, celle de l’ANFR qui est l’originale pour y découvrir… rien. Le nom et l’adresse ne figurent pas dans l’annuaire de l’ANFR. Pas plus que dans la nomenclature du REF. Internet et ses moteurs de recherche étant très puissants, vous finirez par trouver l’indicatif du président de cette association… et par découvrir qu’il est en liste Orange, ce qui explique qu’on ne peut pas le trouver par d’autres critères que son indicatif dans les annuaires radioamateurs. De la même manière que les responsables de relais ou de radio-clubs qui sont aussi en liste Orange, il me semble qu’il y a là une démarche contradictoire avec le terme « association ».

CDXC (Clipperton DX Club) – http://cdxc.org

CDXC_apercuSite en deux colonnes et avec un menu où l’on trouve l’entrée « Vie du club » et qui donne accès à toutes les infos nécessaires à propos de l’association. Certainement le site le plus clair et le plus direct pour obtenir les infos à propos de l’association puisque sous cette entrée de menu on trouve l’accès aux Statuts, au Règlement Intérieur, à la composition du bureau de l’association et cerise sur le gâteau, à la liste de tous les membres de l’association (où vous pourrez voir que j’en suis membre depuis quelques années). Allons directement à l’item « Composition du bureau » pour prendre connaissance de la liste complète des prénoms et indicatifs des membres du bureau et du CA complet, plus un certains nombres d’OM chargés de mission. À noter qu’aucun membre du bureau et du CA n’est en liste Orange. Pour un DXer ce serait incohérent mais nous avons déjà pu voir que la cohérence n’était pas toujours de mise dans notre petit monde. Saluons donc la transparence et la clarté du CDXC !

UFT (Union Française des Télégraphistes) – http://www.uft.net

UFT_apercuLe site est aussi sur 3 colonnes, dans un style légèrement moins « moderne » que les deux précédents mais très complet avec de nombreux liens. Ceux qui nous intéressent sont au chapitre « UFT – Informations » dans la colonne de gauche, sous l’item « Présentation ». De la même manière que pour le CDXC, on trouve la liste des personnes membres du BE, du CA et des chargés de missions avec Prénom et Indicatif comme il est souvent de coutume d’inscrire les noms des OM et YL de notre activité.

AMSAT Francophone (AMateur SATellite) – http://amsat-f.org

AMSATF_apercuSite en 3 colonnes et menu qui affiche dès la page d’accueil une entrée « Qui est Amsat-Francophone ? » qui nous permet d’accéder rapidement aux informations essentielles par l’item « Informations légales » comme la liste des membres du bureau (avec nom, prénom et indicatif pour chacun), les statuts et le RI et même le document de déclaration en préfecture. On trouve aussi les buts de l’association dans un autre item de menu.

Voici pour les associations qui se sont présentées le 17 décembre 2015 devant nos administrations de tutelle et qui s’engagent donc dans la défense de nos intérêts. Par acquis de conscience, j’ai aussi été voir du côté d’associations qui n’étaient pas présentes à cette réunion mais qui gèrent des activités intéressant toute la communauté, association loi 1901 ou association de fait. J’ai choisi arbitrairement, les deux suivantes :

TRCR (Table Ronde de Coordination Relais) – http://trcr.homelinux.net

TRCR_apercuSite tout simple en présentation, colonne unique et menu. Ce dernier comporte une entrée « Qui sommes nous » mais l’on n’y trouve aucun nom ou indicatif. Pour en savoir plus, il faut simplement lire la page d’accueil qui explique l’objet de cette coordination des relais et liste prénoms et indicatifs des membres du noyau de cette table ronde. Ici, pas d’anonymat. Et si vous êtes un tant soit peu actif sur le web, les listes amateurs et les réseaux sociaux, vous aurez probablement déjà croisé ces indicatifs. Mais comme il n’est fait aucune mention d’une association constituée, on peut penser que c’est un regroupement de radioamateurs dédiés à un objectif. Il n’y a aucune demande de cotisation non plus sur le site, ce qui reste cohérent.

HAM DMR – http://ham-dmr.fr ; http://www.dmr-france.fr

HAMDMR_apercuSite deux colonnes classique avec menu. Ce site est spécialisé dans le DMR et gère le réseau Brandmeister français. À noter que l’url brandmeister-france.fr pointe sur le site de F1PRY qui parle de tout sauf de numérique et de Brandmeister (?)… Sinon, comme pour tous les sites où l’on ne met aucun nom ou indicatif dessous, l’entrée de menu « Qui sommes nous ? » est présente :-) Mis à part les documentations très intéressantes sur le sujet des communications DMR, aucune information sur le fait que ce site soit celui d’une association, si elle est constituée ou de fait, … Aucune information associative et donc aucun lien pour un appel à cotisation, ce qui semble logique jusque là.

Mise à jour le 22/01/2016 : j’ai reçu un email très sympathique d’Emmanuel, F1PRY me signalant qu’à la suite de ce billet, le lien vers l’URL Brandmeister.fr a été corrigée et que des informations dans le « Qui sommes nous ? » ont été ajoutées.

Conclusion

Bien entendu, chaque association gère tout cela comme elle l’entend. Mis à part l’aspect règlementaire des associations régies par la loi de 1901 qui lui donne son cadre, l’association est surtout gérée par ses statuts et son règlement intérieur s’il existe.

Ce billet n’est en aucune manière une leçon de gestion associative ou une ingérence quelconque, mais une constatation des informations existantes ou non à propos de la gouvernance de nos associations radioamateurs. Cela vous permettra, je l’espère, de vous faire un avis plus éclairé quand sera venu le moment pour vous, de choisir une association qui vous représentera et vous défendra devant l’administration.

En aparté, et à propos de la défense des radioamateurs auprès de l’administration, sachez que vous soyez adhérent ou non, ce sont ces associations qui iront « défendre » ou plutôt aujourd’hui, « proposer » des sujets à l’administration, cette dernière étant seule décisionnaire. Je vous renvoie au relevé de conclusions de la dernière réunion entre associations radioamateurs et administrations pour vous rendre compte de l’importance de l’associatif face à l’État. Nous sommes 13 à 14000 radioamateurs en France et moins de 6000 font partie d’une association majeure et dont un peu plus de 5000 sont au seul REF ! Avant de se pencher sur une énième itération de nouvelles licences qui n’apporteront pas plus de radioamateurs au sens de la définition du RR, ces associations feraient bien de se pencher sur le pourquoi elles ne fédèrent que si peu de monde, une véritable remise en cause semble s’avérer nécessaire. Mais il n’y a aucune chance que ce genre d’exercice puisse être pratiqué par ces associations. Elles préfèrent soit s’ignorer, soit se rejeter mutuellement la faute. D’où la raréfaction de leurs effectifs…

Avertissement

Je suis adhérent du REF sans interruption depuis 1997. J’ai été membre du CA du REF de Novembre 2013 à Novembre 2015. Je suis toujours membre de la Commission des Concours du REF où je suis en charge des rubriques du même nom dans Radio-REF et correcteur de quelques concours. Même si je peux aussi être très critique envers le REF, je lui reste fidèle et défends ses positions quand elles sont défendables, sensées et intéressantes pour le bien de la communauté amateur et pas seulement pour ses adhérents. Cette information vous permettra de lire ce billet sous plusieurs angles différents.
Dans tous les cas, et quelles que soient mes idées et opinions envers telle ou telle association, ce billet a été écrit en toute sincérité. Toutes les informations mentionnées sont vérifiables aux liens indiqués au moment de la publication de ce billet (vérifiez la date). Bien entendu, tout étant modifiable sur le web, avant de commenter une erreur ou un manque que j’aurais pu commettre, vérifiez si la page incriminée n’a pas été mise à jour entre temps. Les sujets associatifs étant toujours brûlants dans notre minuscule univers, je n’accepterai et ne publierai que des commentaires non anonymes, en lien avec ce billet, et respectueux pour les uns et les autres.
D’autre part, j’ai bien pris soin de ne citer aucun nom, ni indicatif dans ce texte. Les informations qui s’y trouvent sont publiques et vérifiables. Les remarques personnelles qui sont de mon fait, sont celles d’un citoyen lambda capable de bon sens et d’un jugement qui ne se veut en aucun cas objectif.

73,
Philippe

15 réflexions sur « De l’anonymat associatif à la décision d’adhérer (3ème Mise à jour) »

  1. F4GUG

    Je trouve ça bien de remettre les pendules à l’heure.

    Pis ça serait bien de se sortir les doigts du cul pour faire de la radio ou juste parler radio, plutot que de chercher à conquérir un monde si peu vaste.
    Chacun dans son coin pour grignoter celui de l’autre, c’est super.

    Répondre
  2. Ping : Radioamateur : De l’anonymat associatif à la décision d’adhérer

  3. Chris

    Bravo, bien dit, particulairement la partie concernant le REF. Si on n’est pas d’accord au REF, il faut être membre d’avoir une voix pour le changer. Le REF doit bien la voix nationale pour les radioamateurs. Ne votez que avec les mains ne jamais de pieds!

    Répondre
  4. jeanpierre

    Réglementairement et au niveau déclaratif l’URC est un exemple [NdR : le reste n’étant pas en rapport avec l’objet de ce billet, est modéré]

    Répondre
    1. F8BXI Auteur de l’article

      Je n’ai jamais écrit sur ce sujet. J’ai écrit précisément : « L’équipe a probablement été annoncée dans un compte-rendu ou un bulletin mais la page prévue à cet effet n’est pas à jour, ce qui est toujours dommage quand on dispose d’un outil de communication mais qu’on ne l’utilise pas complètement. »

      Ce qui ne peut être contredit en aucune manière.

      Répondre
  5. Ping : Anonymat associatif, épilogue | RadioBXI

  6. Ping : Droit d’auteur et Publications Web | RadioBXI

  7. Ping : No DMR, thank you ! | RadioBXI

  8. Ping : F8BXI : Droit de réponse - DR@F - Digital Radioamateur France

  9. Al

    c’est quand méme plus transparent au DRAF que sur « Radioamateur.org » dont on ne connait toujours pas les responsables!
    (et « oublié » dans votre enquéte)

    Répondre
    1. F8BXI Auteur de l’article

      Bonjour Al,

      L’objet de l’association radioamateur.org n’est pas d’être un représentant national ou de fédérer un réseau numérique national pour les radioamateurs français. Je vous laisse chercher cet objet sur le site du Journal Officiel et vous verrez que radioamateur.org, s’il est et reste le portail radioamateur numéro un incontestable, n’a pas la prétention des autres associations citées dans mon enquête. Même si radioamateur.org doit compter bien plus de membres clubs que nombres d’associations « nationales » peuvent énumérer d’adhérents… Si vous souhaitez connaitre les responsables de l’association, il suffit de le demander à son Webmaster.

      Répondre
  10. Ping : Circonstances exténuantes… | RadioBXI

  11. Bernie

    Salut Philippe, j’espère que tu vas bien ? Sinon, très bien et très utile cet article, je suis content que tu sois toujours fidèle au pote ! A+

    Répondre
    1. F8BXI Auteur de l’article

      Salut Bernie,

      Lapsus ou typo ? Oui, je suis toujours ‘fidèle au pote’ ;-) En tous cas, je manque cruellement de support sur ce type de texte. Mais j’ai décidé tout récemment (après retrait de deux textes critiques envers le REF) de laisser tomber tout ça. Je n’ai plus beaucoup de temps pour moi, je vais plutôt me consacrer à la radio, la technique, l’apprentissage, …

      73 et au plaisir de se croiser un jour,
      Philippe

      Répondre
      1. Bernie

        Typo… et lapsus bienvenu aussi !
        Je comprends ta position, perso je ne fais même pas de radio… Mais j’espère bien faire un salon de temps à autre et on pourra boire un coup et parler du bon vieux temps… Bon we !

        Répondre

Laisser un commentaire