Petit retour sur Hamexpo 2019 au Mans

Ce sera un tout petit retour car je n’y suis pas aller pour faire un compte-rendu mais pour rencontrer des copains, voir quelques nouveautés, trouver peut-être une occasion intéressante et aussi, assister à une ou deux conférences.

D’ailleurs, la seule image dont je dispose pour illustrer ce billet, ne m’appartient pas, elle a été postée par François, ‘Monsieur Framboise 314’, sur des réseaux sociaux.

Comme à chaque fois que je me déplace pour assister à ce salon, je prends mon billet à l’avance, quasiment à l’ouverture de la billetterie sur le site du REF.

Cela permet de ne pas oublier et d’autre part de grandement facilité la rapidité de passage dans la queue lorsqu’on arrive devant les caisses. Ces dernières comportaient un affichage qui, même s’il n’était pas géant, permettait de voir rapidement où se placer selon que l’on avait déjà son billet ou qu’on devait l’acheter sur place. C’était une critique formulée dans les premières éditions et là, ça s’améliore.

Et dans ces salons, j’aime bien y arriver avant l’ouverture pour profiter d’un peu d’espace dans les allées des stands commerciaux car, en général, c’est d’abord la brocante qui est prise d’assaut.

La brocante n’était pas plus abondante qu’à l’accoutumée mais il me semble qu’il y avait des matériels que l’on n’avait plus l’habitude de voir. En tous cas, grâce à la table géante d’un exposant de la brocante, on a pu revoir, et pour certains acheter, des Drake 2B (il y en avait deux à 80, 90 € l’unité !!), un Drake 2C, des TR4, TR4C, R7A, un Heathkit SB-104, un SB-220, et plusieurs accessoires, des manips, etc.

Pendant ce temps là, du côté commercial il y a avait de le place pour circuler. À tel point que l’espace central paraissait très vide, probablement à cause de l’absence d’un ou deux exposants, dont DIFONA. Mais au fur et à mesure des arrivées, cet espace central a été bien rempli par de nombreux petits groupes de visiteurs qui se formaient pour discuter. À toute chose malheur est bon, et cet espace était bien agréable pour éviter les bouchons de discussions dans les allées.

Au niveau de l’organisation, c’est de mieux en mieux et la buvette frise le parfait avec une rapidité de service rarement vu dans ces salons. Elle semble loin la pénurie de sandwichs le midi à Hamexpo à Tours… Il me semble même que des tables et/ou des chaises ont été ajoutées car quasiment à tout moment on pouvait trouver deux ou trois places pour prendre son repas et discuter entre copains.

Pas d’achat compulsif cette année — même si j’ai longtemps hésité autour d’un Drake 2B — mais uniquement la dernière édition de l’Antenna Book en plusieurs volumes et l’ARRL Handbook 2020 !

La journée s’est conclue par la participation à la conférence de François, F1GYT, dont le sujet était bien évidemment le Raspberry Pi et ses nombreuses applications dans le domaine radioamateur. Si vous en avez l’occasion, je vous recommande les interventions et présentations de François sur le sujet du Raspberry Pi qu’il maitrise parfaitement, pour lequel il est auteur de livres et animateur passionné du site Framboise 314.

Je ne peux vous parler en détail des nombreux stands et activités, mais les deux de l’ANFR — celui qui présentait les activités de l’agence et le camion qui embarquait le matériel de détection des brouillages — ont connu une bonne affluence toute la journée.

De même que les stands DATV avec F6DZP, le stand Hyperfréquence tenu par Jean-Paul, F5AYE, ou encore celui de l’ElectroLab où j’ai aperçu F6ITU sans avoir eu le temps de me présenter, et probablement d’autres.

À noter que, comme l’an dernier, des examens de passage du certificat d’opérateur étaient organisés par l’ANFR sur place. L’un des participants a d’ailleurs impressionné tout le monde puisqu’il a obtenu son certificat avec la note de 20/20 en Règlementation et 56/60 en Technique ! Félicitations !

Un grand merci au personnel du siège du REF — Anita et Adélaïde (merci pour la réservation des bouquins) —  ; aux OM/YL de la Sarthe pour leur organisation sans faille, leur dévouement et leur gentillesse ; et aux administrateurs du REF qui ont pris le temps de discuter et d’échanger quelques points de vues.

Et s’il fallait encore les rassurer, Hamexpo au Mans est un très beau salon, bien organisé, avec des activités et des conférences très intéressantes. La voie prise ces dernières années me semble bonne. Il ne manque plus qu’à le faire évoluer vers un couplage avec une Mini Maker Faire et l’Assemblée générale pour un week-end de 3 jours à l’image des conventions ARRL/RSGB ;-)

Merci aussi à la patience de mon co-voituré et à mon ami de longue date pour son apport sur les matériels historiques… Les deux se reconnaitrons aisément.

Bon, j’ai encore fait long malgré tout… Incorrigible ;-)

À l’année prochaine !

 

1 réflexion sur « Petit retour sur Hamexpo 2019 au Mans »

Laisser un commentaire