Pourquoi je voterai OUI à l’AGE du 19 Novembre 2011

Nous avons l’avantage dans notre département de l’Essonne, de pouvoir être consultés par notre Président d’ED concernant le prochain vote en AGE de la proposition de nouveaux Statuts et Règlement Intérieur du REF-Union afin de le transformer en REF, association simple… enfin, plus simple qu’aujourd’hui.

C’est d’ailleurs comme cela que nous aurions dû procéder depuis la création de l’Union : un Président départemental consulte les adhérents de son département. Il en sort une majorité et c’est ce vote que porte l’ED, personne morale, indépendamment des souhaits de l’OM président, personne physique.

Et si d’aucun n’est pas en adéquation avec le vote de son ED, il peut toujours aller voter lui-même en AG selon les conditions en vigueur aujourd’hui.

Dans le 91, et pour ce vote en AGE, nous sommes consultés par courrier postal avec la possibilité de répondre par courrier postal ou par e-mail.

Alors si tout est déjà démocratique aujourd’hui pourquoi changer de statuts et d’organisation ?

La nouvelle organisation proposée devrait permettre 4 évolutions fondamentales que nous avons perdues avec l’Union :

1 – le vote direct de l’adhérent : mais je viens de dire qu’il existe aujourd’hui alors quid ? Aujourd’hui, même en étant consulté, ce n’est pas mon vote personnel qui va être porté mais le vote qui va se dégager d’un consensus lors d’une consultation en réunion départementale par exemple. Et si je veux m’exprimer différemment, soit je donne un pouvoir – sans assurance que mon choix soit respecté, soit je dois me déplacer physiquement sur le lieu de l’AG une heure avant son début et m’inscrire comme votant afin que l’on déduise ma voix du nombre des voix du département.

En cela le vote direct de l’adhérent met non seulement à sa portée un choix, mais de plus, il lui redonne sa responsabilité dans le choix qu’il aura effectué. Les excuses selon lesquelles c’est le président de l’ED qui vote n’auront plus cours. Si l’on veut que cela bouge ou que cela change, il faudra que l’adhérent bouge, seul ou en groupe, mais cela sera de SA responsabilité et il ne pourra cacher son laxisme ou son manque d’intérêt derrière une quelconque critique antidémocratique.

2 – le vote direct de l’adhérent par correspondance, y compris par Internet : nous avions porté cela lors du Refuthon, d’ailleurs grâce à un OM qui nous avait indiqué que dans  notre proposition initiale il manquait justement de préciser que le vote par correspondance devait inclure le vote par Internet. Rendons donc à Henri ce qui lui appartient.

Oui le vote par Internet pour deux raisons très simples. La première est une évidence technologique qui vient à propos compléter une conscience écologique tendant à réduire les déplacement inutiles et nuisibles à l’environnement, et bien entendu les coûts associés. Gain de temps et d’argent : pas de déplacement, pas de frais, moins de dépouillements fastidieux. Et les frais de mise en place technique sont minimes en regard des économies et facilités engendrées.

Et oui aussi pour la participation. Elle est toujours une pré-occupation importante. Elle a d’ailleurs été un des éléments qui a conduit à la création de l’Union. Le vote par Internet permettra de mettre tout en œuvre pour que les adhérents votent facilement et rapidement. L’acte de vote doit être rapide et facile. C’est la démarche amenant à voter qui doit demander du temps et de la réflexion.

Mais le vote direct, par correspondance et par Internet n’est pas suffisant en soi. Il faut qu’il soit complété par…

3 – le vote des Administrateurs : le Refuthon avait aussi porté ce souhait. Voter, oui, mais pour un rapport moral et un rapport financier n’était pas suffisant pour provoquer l’intérêt de l’adhérent. Même si l’on peut en comprendre facilement les grandes tendances des pertes et des gains, le rapport financier est un travail de spécialiste et demande quelques connaissances si on veut creuser les détails. Certains en seront capables, mais les plus éloignés de ces contingences voteront selon leur confiance dans les propos accompagnant le rapport.

Voter un rapport moral est plus intéressant mais aujourd’hui il se borne à faire un constat : nous avons fait ceci, nous n’avons pas fait cela, ceci a fonctionné, ceci n’a pas fonctionné. Notons toutefois qu’il permet à l’adhérent de rejeter un rapport qui n’aurait pas abouti sur des sujets jugés importants pour la communauté.

Ce qui nous est proposé pour cette nouvelle organisation, c’est la possibilité pour tout adhérent de voter directement pour des administrateurs. Ces administrateurs siègent au Conseil d’Administration, organe de prise de décision de l’association.

Les conditions d’éligibilité et le pré-requis pour se présenter à un poste d’administrateur limitent les propositions fantaisistes. Tout ceci concourant à mettre dans les mains de l’adhérent, une nouvelle fois, la responsabilité de choisir ses élus en toute connaissance de cause.

4 – se présenter comme administrateur : c’est une avancée certaine de cette nouvelle organisation. Le reproche le plus communément émis lors qu’aux critiques sur l’association on se voyait opposer qu’il n’y avait qu’à se présenter à un poste à responsabilité  pour faire mieux, est que le parcours du combattant pour y arriver en a refroidi plus d’un. Ou alors il faut être dans le sérail pour se voir proposer une éventuelle cooptation.

Ce qui est proposé aujourd’hui permettrait (je mets toujours le conditionnel de prudence car tant que l’on a pas vécu la réalité, il est raisonnable de garder un peu de recul), c’est la possibilité à tout un chacun – selon conditions d’éligibilités toujours – de pouvoir se présenter à un rôle d’administrateur. Ce qui pourrait permettre, pour une équipe de 9 à 15 administrateurs, de présenter une équipe et un programme. Programme de promotion, d’évolution et de défense de notre activité, par exemple.

—°O°—

Malgré ces avances notables, un certain nombre de critiques sont apparues. Il y a effectivement des points d’améliorations, des évolutions possibles et souhaitables de telle ou telle partie des Statuts et du RI.

Mais est-ce bien là l’important ? Est-ce que ces points sont bloquants devant les avancées de cette nouvelle organisation ? N’est-il pas grand temps que le REF s’occupe enfin de radio, de promotion, de défense, de projets, de technique, … ?

Il est un point sur lequel je ne suis pas d’accord, et ceci avec n’importe quelle équipe ayant conduit l’association depuis 10 ans jusqu’à aujourd’hui, c’est dans la capacité à faire de nouvelles économies. Il existe des points connus, puisque ce sont les postes les plus importants du rapport financier, pour être coûteux.

S’il en est un qui, pour des raisons simplement humaines ne demande pas que l’on s’y penche par priorité, il en est un autre qui, pour le moins, demanderait une étude approfondie sur les économie réalisables. Et encore une fois, puisque déjà évoqué sur le site du Refuthon, ces économies pourraient être importantes mais temporaires. Une fois les finances et un nombre conséquent d’adhérents revenus, on pourrait toujours reconsidérer tel ou tel poste à faire évoluer.

Mais comme ces nouveaux statuts nous le permettent, si ces élements  nous tiennent à coeur, rien ne nous empêche de les porter nous même en créant une équipe compétente et en se proposant au vote des adhérents du REF à la prohaine AG.

Bonnes décisions et bon vote à tous !

8 réflexions sur « Pourquoi je voterai OUI à l’AGE du 19 Novembre 2011 »

  1. F8arr

    Vote par internet économique … C’est vite dit ;-).
    Un vote électronique ne peut être fait que par un tiers (donc pas de script maison), valide par huissier et double d’un vote papier pour les non connectés. Donc un dépouillement physique à ajouter à celui électronique tout ceci sous contrôle d’huissier. Pour finir, pour que ce soit valable, il faut que ce soit geolocalisé en France pour garantir le respect des lois.
    = 15000€ minimum ( avec deux tours possibles)

    Répondre
  2. Ping : En bref: Pourquoi je voterai OUI à l’AGE du 19 Novembre 2011

  3. F8BXI

    Effectivement… Ma pensée sur l’économie était plus axée sur l’adhérent qui doit se déplacer ou mettre un timbre sur une enveloppe :-) Si je devais mettre un tel système en place j’étudierais les différentes possibilités en regard des moyens et des intérêts de l’association.

    Répondre
  4. DUBOURG

    Bonsoir,
    il est possible de s’affranchir des frais d’huissier.
    J’ai écrit, pour une fédération nationale, il y a quelques années, un script de vote par internet.
    Evidemment, ce n’était pas parfait. mais le principal y était. Certains esprits chagrins criaient au scandale et à la manipulation de voix. Seulement, j’ai permis à tout un chacun de pouvoir être en possession du script avec téléchargement sur le site en direct après prise de contrôle de mon PC à distance. Une dizaine d’individus me l’ont demandé et cela a été fait.
    A la suite du dépouillement, un avocat à déposé plainte et voulu annuler le vote.
    Après étude par la justice, cet individu a été débouté et le vote maintenu.
    Comme quoi, si l’on fait les choses de façon honnête, c’est possible et la justice nous donne raison.
    FG4NW

    Répondre
  5. F8arr

    Vu l’ambiance actuelle, je ne pense pas que l’on puisse compter sur le civisme et la confiance de certains tordus. Bien qu’ils soient minoritaires ils font beaucoup de bruit ( et pas de radio) :-)

    Répondre
  6. Ping : En Bref: Choke balun, l’avenir du Ref-U, rendez-nous le REF

  7. F6AWN

    Bonjour,

    F8arr dit :
    15 novembre 2011 à 20 h 02 min

    « Vu l’ambiance actuelle, je ne pense pas que l’on puisse compter sur le civisme et la confiance de certains tordus. Bien qu’ils soient minoritaires ils font beaucoup de bruit ( et pas de radio) » :-)

    Guillaume, il ne tient qu’à vous d’améliorer l’ambiance en commençant par un peu plus de retenue dans vos propos. Vous devriez éviter de faire des procès d’intention à tous ceux dont le REF (nouveau) peut avoir besoin si vous souhaitez, comme nous, que ce nouveau REF ne soit pas un échec. Demain, il faudra montrer que le taux de participation aux élections n’est pas ridicule, demain il faudra montrer que le nombre d’adhérents est à nouveau croissant, demain il faudra pouvoir parler au plus grand nombre et sans devoir être entouré de gardes du corps. La hargne, le mépris, les propos péremptoires et à l’emporte pièce n’ont plus cours depuis hier, date de l’approbation du nouveau REF. Laissez cela aux habituels anonymes qui s’expriment sans courage sur les blogs. Laissez cela aussi à ceux qui ont le sentiment d’avoir perdu hier, tellement le REF-Union était leur chose, leur passion.

    Quant au civisme, faites confiance à ceux qui vont devoir en faire preuve, mais n’oubliez pas que le meilleur moyen pour qu’ils se désintéressent du REF c’est de continuer à agir comme le faisait le REF-Union : les considérer comme des moutons, ne jamais leur demander leur avis, ne jamais les écouter, les envoyer paître. Au mieux cela fabrique des exclus passifs (qui iront paître ailleurs), au pire cela fabrique des ennemis irréductibles et anonymes et vous en avez approché quelques-uns ces derniers mois sur les divers blogs.

    Encore une petite remarque très accessoire : ne pas « faire de radio » n’est pas une tare. Il n’y a strictement aucune obligation de trafic radio pour être radioamateur. Par contre, il y a une obligation d’être radioamateur pour trafiquer ne serais-ce qu’un seul jour par an.
    Il va falloir préciser la définition du mot radioamateur dans le cadre du nouveau REF car si ce n’est que pour qualifier des gens qui font seulement des QSO, alors ce sera forcément très réducteur. ;)

    73,
    Francis, F6AWN

    Répondre
  8. Ping : Ma première et ma dernière AG du REF-u | RadioBXI

Laisser un commentaire