Anonymat associatif, épilogue

anonymatPour faire suite au précédent billet, voici la conclusion que l’on peut apporter après un peu plus de dix jours que ces informations ont circulé sur la toile et les réseaux sociaux. Cela a donc permis à toutes les associations citées de prendre en compte les diverses remarques faites à leur sujet.

Sur les 10 associations testées, la moitié n’avaient rien à corriger, REF, CDXC, UFT, AMSAT-F, TRCR.

Sur les 5 restantes, 3 associations se sont prêtées au jeu et ont, soit donné une information, soit corrigé/ajouté les informations manquantes. C’est le cas de la FNRASEC, de l’URC et de HAM-DMR (Brandmeister).

Reste donc 2 associations qui n’ont même pas daigné relever les remarques qui leur étaient faites. Comme déjà dit dans le précédent billet, chacun gère comme il l’entend sa communication et son affichage.

Mais quand on parle de deux associations qui veulent représenter les radioamateurs français dans leur ensemble — c’est à dire qu’elles ont voix au chapitre concernant la règlementation et les différents dossiers et siègent avec d’autres dans les réunions administration / associations — nous sommes en droit de nous poser des questions quant aux vraies valeurs défendues par ces groupes et à leur légitimité.

Pour l’une d’entre elles, quand ont voit qu’elle est le passage obligé pour obtenir de quoi trafiquer sur un réseau numérique DMR pour lequel elle s’arroge le droit — sans aucune concertation — de procéder à une vérification d’identité alors qu’il est impossible de savoir par leur site et l’affichage des informations associatives, qui sont les personnes qui vous demandent votre certificat, on peut encore une fois s’étonner que puisse exister de tels comportements dans un pays démocratique. Si l’on ajoute les différents bannissements et autre blocages sur le web et les réseaux sociaux dès que l’on est un tant soit peu exigeant dans les informations demandées, cela fait beaucoup à ajouter au palmarès.

Pour la seconde, dans la mesure où elle répond à différents sujets dans une revue hebdomadaire devenue depuis longtemps mensuelle, voir à parution variable, on voit que le format n’est plus adapté à la vitesse de réactivité nécessaire au web et aux réseaux sociaux. Gageons qu’une réponse, qui ne satisfera personne, sera donnée dans une ‘prochaine’ parution.

Ainsi se termine ce petit tour d’horizon qui, je l’espère, vous aura donné une meilleure idée de l’offre associative par la première qualité que nous sommes en droit d’exiger : la transparence des informations !

73,
Philippe

3 commentaires à propos de “Anonymat associatif, épilogue”

  1. Rétroliens : Droit d’auteur et Publications Web | RadioBXI

  2. Rétroliens : F8BXI : Droit de réponse - DR@F - Digital Radioamateur France

  3. Rétroliens : Circonstances exténuantes… | RadioBXI

Laisser un commentaire