Fabriquer un testeur de quartz

Testeur_QuartzÀ force de publier des articles sur la construction personnelle radioamateur, de donner des sources intéressantes et d’essayer de motiver les lecteurs à se lancer, cela donne très envie de s’y mettre soi-même. Malgré qu’il ne soit pas toujours simple de dégager du temps pour cela.

Surtout qu’il n’est pas très compliqué de se lancer, compte-tenu de l’inépuisable et inestimable source d’information et de documentation que représente le Web pour le radioamateur. Avec quelques notions d’anglais et éventuellement équipé d’un bon traducteur, tout est à portée de main, même l’achat de composants exotiques ou introuvables dans les canaux de distributions classiques grâce aux sites comme eBay ou AliExpress.

Ajoutez à cela une bonne bibliothèque, quelques copains motivés pour apprendre en s’amusant et des parrains/coachs/mentors, enfin… des amis radioamateurs prêts à vous aider et vous soutenir lorsque inévitablement vous vous poserez trois mille questions à la seconde, et vous voilà parés pour affronter les affres du constructeur.

J’ai publié récemment une info sur la réalisation d’un petit émetteur-récepteur QRPp très simple à réaliser, le Pititico. Cette News a reçu un bon écho en terme d’audience et quelques personnes ont tenté la construction.

Pour ma part, j’ai regroupé les composants nécessaires, commandé ceux qui manquaient, et parmi ces derniers, les quartz. En effet, si l’on trouve de très nombreux quartz chez les revendeurs traditionnels, ces derniers ne sont pas prévus pour les bandes amateurs. Grâce aux sites pré-cités il a été simple de trouver un vendeur de quartz pour la fréquence QRP du 40m qui est 7,030 MHz.

Par contre, une fois commandé et livré en quantité, il faut bien s’assurer que ces cailloux oscillent à minima et sur, ou proche, de la fréquence indiquée. Il faut pour cela passer par la mesure et se fabriquer un petit testeur de quartz. Et comble de bonheur, le web pullule de schémas sur ce sujet. Il suffit d’en choisir un car ils sont quasiment tous sur le même principe, celui d’un oscillateur à quartz type Colpitts.

La réalisation a été effectuée en mode Ugly / Manhattan. On coupe un bout de circuit imprimé pour se servir de la partie cuivrée comme plan de masse de grande surface. On coupe des petits bouts de circuits pour faire quelques îles de cuivre afin de reproduire les parties qui nécessitent des interconnexions de composants (voir illustration principale ci-dessus).

Le principe est simple : avec un quartz inséré dans le support, on appuie sur le bouton poussoir et la Led s’allume. Sans le quartz la Led doit rester éteinte.

Pour vérifier sur quelle fréquence cet appareil oscille, on allume son récepteur proche de la fréquence où le quartz est sensé fonctionner, 7,030 MHz dans notre cas, et on tourne le vernier. On doit entendre un sifflement lorsque l’on appuie sur le bouton poussoir proche de la fréquence. Sur mon récepteur je suis proche de 7,028. Vérifié de même en connectant la sortie casque du récepteur à l’entrée carte son d’un ordinateur et visualisé sur un logiciel, iSpectrum en ce qui me concerne .

On peut ensuite vérifier la forme du signal en sortie de l’oscillateur à l’oscilloscope comme ici où l’on voit que le signal est écrêté coté positif :

Oscillateur-1

Et voir aussi ce que dit le fréquencemètre avec prise du signal au même endroit :

Oscillateur-5

Voilà un petit appareil facilement réalisable avec des composants communs et qui rendra de grands services que ce soit en testant des quartz de provenance eBay ou de récupérations diverses.

À partir de là, on va pouvoir s’attaquer au Pititico !

Un grand merci à mes Elmer qui ne se connaissent pas mais se reconnaitront ;-)

Laisser un commentaire