Présence de radioamateurs à la Maker Faire Paris ?

Nous sommes à trois jours de la clôture des candidatures de l’appel à Makers pour la participation à la Maker Faire Paris 2017 qui aura lieu du 9 au 11 Juin à la Cité des Sciences & de l’Industrie.

Il n’y a, à ma connaissance au moment où j’écris ce billet, pas de groupe radioamateur qui se soit fait connaître comme participant à cet évènement. Alors que nous avons eu des présences aux éditions de St Malo, de Grenoble et peut-être d’autres dont je n’ai pas connaissance, il est dommage que nous n’ayons pas de présence régulière dans toutes les Maker Faire françaises.

L’Association des Radioamateurs de Paris (ARP) a déjà participé aux deux premières éditions — au 104 et à la Foire de Paris — mais n’a pu être présente faute de disponibilité l’an dernier et très probablement pour la même raison cette année. Pourtant l’Île de France est une région comportant de nombreux radioamateurs et radio-clubs et pourrait tout à fait prendre en main l’organisation d’un stand annuel en faisant tourner les effectifs de la région.

Présence dans les Maker Faire françaises

Je défends depuis plusieurs années — et je l’ai encore fait auprès du président du REF samedi dernier à Seigy — l’idée que le conseil d’administration du REF se saisisse de ce sujet. Le REF doit proposer un véritable leadership afin d’assurer le plus possible, et d’une façon pérenne, la présence de radioamateurs dans les Maker Faire de notre pays (et probablement aussi en outre-mer).

Le contre-argument est que le CA n’est pas là pour cela mais qu’il est dédié à l’organisation et la gestion de l’association, préférant que des groupes externes se chargent de cette activité.

La position que je défends est que le REF est l’association la mieux placée pour mobiliser, communiquer, financer, une activité de promotion grand public destinée à montrer le savoir-faire des radioamateurs français.

Quand on voit ce que des sociétés commerciales sont prêtes à financer pour s’assurer une présence à toutes les Maker Faire françaises, il est étonnant que la première association radioamateur française en âge et nombre d’adhérents ne prenne pas plus la mesure du phénomène et surtout, l’intérêt de  s’assurer une présence promotionnelle radioamateur touchant un public déjà conquis ! Promotion du radio-amateurisme auprès du grand public et association de l’image du REF à ces évènements sont les deux objectifs évidents de la prise en main de ce leadership.

Contrairement aux présences dans des salons ou évènements n’ayant strictement aucun rapport avec notre activité, les Maker Faire sont les endroits tout indiqués pour porter devant les yeux du grand public — où la présence de nombreux enfants/jeunes est un avantage certain — nos réalisations et notre savoir-faire autour de technologies qui peuvent parler comme la SDR (démo réception ADS-B, AIS, …), les modes numériques, les constructions à base de cartes micro type Raspberry Pi et/ou microcontrôleur type Arduino, mesure à base de drone, etc. ‘Jeunes’ et ‘numérique’, l’association des deux me fait penser à quelque chose de déjà lu à ce propos quelque part… Un éditorial de Radio-REF peut-être ?

Dans le même esprit que l’organisation de son assemblée générale — qui est réalisée par un radio-club, une association locale ou un groupe dans un département ou une ville — le CA du REF pourrait proposer à un de ses membres intéressé, de prendre la supervision de cette activité consistant à s’assurer de la présence de radioamateurs dans les différentes Maker Faire françaises.

Cela consisterait probablement à :

  • prendre connaissance de l’histoire des Maker Faire ;
  • prendre contact avec les radioamateurs ayant déjà fait à St Malo, Paris, Grenoble, …
  • prendre contact avec l’organisation des Maker Faire en France ;
  • prendre connaissance du calendrier des Maker Faire françaises ;
  • communiquer dans les médias de l’association avant l’évènement (F8REF) ;
  • s’assurer du retour comptes-rendus à publier dans Radio-REF ;
  • compléter la communication par des annonces et mini-CR sur le site REF-Info ;

Les moyens financiers à prévoir pourraient être l’achat ou l’envoi de calicots/bannières REF ; la fourniture de flyers de promotion du radio-amateurisme (flyers IARU ou spécifiques) ; des exemplaires de Radio-REF (d’où l’intérêt d’investir fortement pour l’amélioration réelle de la revue) ; …

Et une fois tout cela lancé et rodé, pourquoi ne pas jumeler une Maker Faire avec HamExpo quelle que soit la ville qui l’héberge ? Comme à Friedrichshafen ? Pourquoi pas ?

Ce ne sont ni les idées, ni les occasions qui manquent, mais plutôt les bras. Pourtant des bras il y en a et probablement beaucoup prêts à communiquer leur passion à des publics intéressés et aux yeux qui brillent. Alors ? Ne manquerait-il pas quelque chose qui donne envie ? Un discours volontaire, une ambition, une stratégie ?


Et pourquoi le REF ne serait pas ce leader, celui qui donne des étoiles dans les yeux ? Comme quand on était jeune et qu’on lisait Radio-REF petit format d’il y a 50 ans…

Les prochaines Maker Faire en France :

Strasbourg les 27 et 28 Mai ;
Metz en Juin 2017 ;
Rouen les 2 et 3 Juin ;
Paris du 9 au 11 Juin ;
Nantes du 7 au 9 Juillet ;
Chartres en Octobre 2017 ;
Lille en Octobre 2017 ;

 

Ce contenu a été publié dans Association, DIY, Information, Maker, Opinion, promotion, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Présence de radioamateurs à la Maker Faire Paris ?

  1. F6AWN dit :

    Bonsoir Philippe,

    Toutes mes félicitations pour tes billets.

    Quant à ce sujet sur les « Maker Faire », il me semble qu’une seule phrase résume le fonctionnement du REF et ses objectifs depuis qu’il s’est exilé en province :
    « …il est dédié à l’organisation et la gestion de l’association, préférant que des groupes externes se chargent de cette activité. »

    En cette période d’élection présidentielle, une phrase attribuée à François Mitterrand me revient à l’esprit car elle aurait pu être dite par le dernier président du REF dans son époque parisienne : « Après moi, il n’y aura que des comptables ! ».

    Avec mes cordiales amitiés,
    Francis, F6AWN

  2. Vincent dit :

    Bonjour Philippe et Francis,

    Si Tonton (Mitterrand) avait était radioamateur, il aurait pu dire aussi « Après moi, il n’y aura que des pousses boutons ! » Hi

    73

    Vincent

Laisser un commentaire