Aether : migration et astuces

Comme indiqué dans mon premier billet sur le sujet, mon carnet de trafic radioamateur était toujours sous Windows dans un espace virtuel VMWare Fusion.

Je n’avais toujours pas migré sous Aether malgré mon envie et ma lassitude de voir un logiciel comme DX4Win laissé à l’abandon par ses auteurs, et aussi de devoir embarquer une VM sous Windows quasi uniquement pour cette application. Ça prend de la place, c’est lent et ça ralentit les autres applications macOS.

J’ai donc décidé récemment de m’y mettre sérieusement. Le soucis rencontré jusque là était un décompte différent de mes contacts valables pour les différents diplômes comme le DXCC, le WAS, le WAZ, l’USA-CA, le IOTA. L’importation se fait sur la base d’un fichier ADIF exporté de DX4Win. Malgré différentes vérifications, je n’ai pas trouvé la raison de suite.

Migration

J’ai donc procédé à une migration au format ADIF mais j’ai aussi créé à partir de DX4Win, un fichier CSV récupéré dans un tableur. J’ai ensuite utilisé la fonction « Montrer diplômes » d’Aether en sélectionnant les contacts non confirmés et j’ai comparé avec la réalité de mon log CSV. Puis j’ai corrigé chaque QSO qui ne correspondait pas.

Il y en avait une bonne quarantaine entre les Zones, les DXCC et les IOTA (sur plus de 4000 contacts). Ce faisant, j’ai pu m’apercevoir — mais cela reste à confirmer par Andrew, l’auteur du logiciel Aether — qu’apparemment, les QSO où figure un QSL Manager, c’est à dire une mention QSL-sent-via avec un indicatif à suivre, sont tous en erreur, c’est à dire qu’ils ne comportent aucune mention de l’envoi et de la réception de la QSL. Donc pas de confirmation alors que ces contact sont bien confirmés.

Rien ne dit que le défaut provienne de l’import par Aether. Cela peut aussi provenir de l’export par DX4Win. Affaire à suivre mais en attendant, je suis maintenant un radioamateur 100% sur Macintosh ! Et si cela vous intéresse de migrer dans un environnement, certes un peu fermé, mais qui n’a souffert en aucune manière des attaques récentes des MalwareCry en tous genres, je vous rappelle la page spéciale applications radio macOS ici-même.

Premières astuces.

Une fois migré tous les contacts, vous pouvez avoir des choses à modifier, et parfois en masse sur plusieurs dizaines, voir centaines de QSO. C’est très dépendant de ce que gère le logiciel de log de départ par rapport à celui d’arrivée, et comment tout cela est géré ou  non par le format ADIF.

Dans mon cas, DX4Win a une fonctionnalité très pratique qui consiste à définir des groupes dans lesquels on peut ranger des QSO. Très pratique, par exemple si vous faites des concours. Il suffit de créer un groupe ‘Championnat de France HF’, puis un groupe CQWW, CCD THF, etc Chaque QSO contenant la bande et le mode, il est inutile de créer des groupes plus précis.

Cette fonctionnalité n’existe pas dans Aether. À la place vous disposez d’un champ ‘Notes’ que vous pouvez utiliser comme vous le voulez. Dans l’exemple ci-dessus, j’ai voulu indiquer dans ce champ ‘Notes’, le concours auquel est rattaché le QSO. Très bien pour un contact, mais si vous avez fait quelques centaines, voir milliers de QSO, ça va faire du travail s’il n’y a pas possibilité d’automatiser.

Je pensais utiliser dans un premier temps Automator et le langage AppleScript pour automatiser la saisie. Ou encore Scriptarian qui est beaucoup mieux et est programmable avec le langage Swift d’Apple. Mais nous en reparlerons probablement plus tard, dans un autre billet.

Aether dispose d’une fonction très utile qui permet de faire des modifications en masse et ce, de manière facile et naturelle. Dans l’exemple qui nous concerne, il faut sélectionner tous les QSO effectués au dernier Championnat de France SSB et CW, il faut entrer dans le champ ‘Notes’ la mention ‘Championnat de France’ et toutes les lignes sélectionnées se retrouvent avec cette mention automatiquement et instantanément ! N’oubliez pas de sauvegarder !

Si vous avez fait des QSO entre les deux parties du Championnat, vous pouvez faire une sélection discontinue des lignes intéressées par la modification. Il suffit de sélectionner vos lignes en appuyant sur la touche ‘cmd ⌘’ (anciennement touche Pomme   pour ceux qui ont connu le Mac avant 2007).

Cette possibilité d’édition/modification en masse fonctionne pour tout ce qui concerne la fenêtre principale d’un QSO.

Très pratique aussi si vous vous êtes trompés en saisissant le mode de vos QSO. Vous pourrez modifier toutes les lignes en même temps en les sélectionnant auparavant.

Pou terminer, je devrais bientôt reprendre les corrections de la première version de la localisation en français et m’attaquer à la traduction de l’aide en ligne d’Aether…

À suivre…

Ce contenu a été publié dans Logiciel, Trafic, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire