ANFR : nouvelle version de l’annuaire radioamateur

L’ANFR vient de mettre à disposition la version définitive de l’annuaire des radioamateurs dont vous trouverez l’annonce sur ce lien.

En dehors des annuaires déjà connus — celui des radioamateurs, des radio-clubs et des relais — l’ANFR propose celui des indicatifs spéciaux qu’elle délivre sur demande des  radioamateurs et radio-clubs. Comme il est très simple de récupérer les données, il est aussi très simple de faire quelques statistiques d’utilisation.

Cela fait plusieurs années que des radioamateurs critiquent l’usage d’indicatifs spéciaux pour commémorer tout et n’importe quoi. On peut utiliser cette facilité pour les concours, cela permet par exemple d’avoir un indicatif unique pour une activité en multi-opérateurs. Qu’on puisse les utiliser pour commémorer des personnes et/ou des évènements relatifs à la radio et au radio-amateurisme est aussi une possibilité.

Ensuite, il reste encore quelques activités qui pourraient se passer d’indicatifs spéciaux. Comme les activités donnant lieu à un diplôme ou une activité portable, mais il y en a peu.

Mais que dire des autres utilisations ?

Je me souviens que lors de mon court passage comme administrateur du REF, lorsqu’il s’agissait de communiquer sur des activités utilisant des indicatifs spéciaux, nous avions pris le parti de ne mettre l’accent que sur celles qui avaient un lien avec la radio. De même lorsque j’animais les News de radioamateur.org, et malgré une pression constante des demandeurs, j’ai tenté de limiter au maximum les informations sur des activités et/ou indicatifs spéciaux ayant peu ou pas du tout de rapport avec la radio.

Mais comme le colibri, ma goute d’eau a peu de chance d’éteindre l’incendie. Surtout que personne ne souhaite prendre sa part dans cette démarche perdue d’avance, tant la transformation de notre activité en cibi de luxe a fait son effet.

Voyons donc quelques statistiques arrêtées au 30 Juin 2021 à propos de la destination des indicatifs spéciaux disponibles dans l’annuaire éponyme. Sur les 108 indicatifs spéciaux présents en base de données, voici leur répartition. J’ai affecté des ‘genres’ afin de les catégoriser, basé sur le descriptif qui est fait de l’indicatif dans le champ ‘Nom’ :

Concours : 43
Radio : 13
Sport : 13
Guerre : 7
Politique : 5
Géographie : 5
Diplôme : 4
Espace : 3
Animal : 3
Hommage OM SK : 3
Commémoration non radio : 3
ISS : 2
Médical : 1
Musical : 1
Commercial : 1
Covid : 1

On notera avec intérêt qu’à peine un peu plus de la moitié des indicatifs spéciaux attribués au 30 Juin 2021 sont consacrés à des activités radioamateurs (Concours, Radio, 56/108). On pense ce que l’on veut des concours mais cela reste une activité radioamateur à part entière (on peut en discuter en commentaire ou mieux, dans le Forum).

Pour la partie ‘Radio’, on y mélange un peu l’émission radiophonique mais  cela reste raisonnable. Mention spéciale pour TM25KAV qui utilise un indicatif spécifique pour commémorer les 25 ans du radio-club ! Pourquoi ne pas utiliser justement l’indicatif du radio-club qui ferait beaucoup mieux connaitre ce RC plutôt qu’un indicatif qui disparaitra et qui pourra même être réutilisé pour une autre activité ?

Pour le reste, certains partent d’un bon sentiment mais le service amateur n’est pas le récipiendaire de tous les malheurs de la planète ou spécialisé dans la commémoration de tous les évènements de l’histoire de l’humanité ! Sans compter ceux qui utilisent le prétexte des ‘journées mondiales’ de l’ONU pour z’activer tel ou tel machin !

J’ai séparé le ‘Médical’ du ‘Covid’ pour mettre l’accent sur ce dernier. Pourquoi ne pas demander un indicatif spécial pour rendre hommage aux près de 20 000 décès par an du cancer colorectal ? Ou d’autres maladies tout aussi mortelles ? On pourrait aussi essayer TM5RIDICULE car au moins, il ne tue pas…

Notons que nous commémorons autant la radio que le sport ! On ne peut pourtant pas dire qu’être assis dans un fauteuil à hurler son TM ou à cliquer son FT8 soit une grande dépense d’énergie… Sauf pour la gorge ou l’index.

Remarquons aussi que nous adorons commémorer les sujets guerriers (7), et la politique (5) autant que les sites géographiques (5).

Je laisse à vos propres commentaires le reste de la liste en concluant sur mon préféré, parce qu’il faut tout de même oser demander un indicatif spécial pour commémorer les 100 ans de ‘la vache qui rit’. Que j’aurais pu mettre dans la même section que les 50 ans de la 4L qui, au passage, est un indicatif spécial concours utilisé et référencé dans QRZ.com. Mais au point où nous en sommes de ridicule et d’inutilité, on ne peut que rire devant cet affichage dorénavant public et disponible à tous.

De mon côté, devant une telle liste, qu’est-ce que j’ai l’air con avec ma promotion du service amateur et de sa définition !

Sources / crédits : ANFR, Wikipédia CC BY-SA 3.0.

F8BXI

A propos de F8BXI

Le voyage est la récompense…

4 commentaires à propos de “ANFR : nouvelle version de l’annuaire radioamateur”

  1. Bonjour Philippe.
    Merci pour la critique. C’est vrai qu’il est plus facile de critiquer que de faire.
    Là, je viens d’en prendre plein la tronche au sujet de la Vache qui Rit et de la Renault 4L qui, pourtant font bien partie du patrimoine français, tout autant que les châteaux ou les moulins, diplômes du REF il me semble. Et que dire des France-Flora-Fauna? Un lien direct avec la radio? Je ne le vois pas et pourtant, le succès de ces activations n’est plus à démontrer.
    Ce n’est pas en faisant de tels articles que vous allez encourager les OMs à occuper les bandes et c’est pourtant ce qui est demander à longueur d’année par le REF si nous voulons les conserver, Non? Alors si vraiment les TM100VQR et TM4L sont si ridicules, je ne les ferai pas. Ca vous convient? Mais je pense que si on en reste aux TM qui concernent uniquement la radio, il va y avoir de la place sur les bandes. Au fait, quels TM faites vous vous même? Je serais heureux de les connaître, merci.
    73: Michel F8GGZ,

    • Bonjour Michel,

      “Là, je viens d’en prendre plein la tronche au sujet de la Vache qui Rit et de la Renault 4L qui, pourtant font bien partie du patrimoine français, tout autant que les châteaux ou les moulins, diplômes du REF il me semble. Et que dire des France-Flora-Fauna? Un lien direct avec la radio? Je ne le vois pas et pourtant, le succès de ces activations n’est plus à démontrer.”

      J’ai écrit ceci dans mon article : “Pour le reste, certains partent d’un bon sentiment mais le service amateur n’est pas le récipiendaire de tous les malheurs de la planète ou spécialisé dans la commémoration de tous les évènements de l’histoire de l’humanité ! Sans compter ceux qui utilisent le prétexte des ‘journées mondiales’ de l’ONU pour z’activer tel ou tel machin !”

      Quel rapport entre le service amateur, sa définition, ses objectifs éducatifs scientifiques et techniques, et la mise en valeur du patrimoine français ou mondial ? Strictement aucun ! Pour la petite histoire, et puisque vous en parlez ci-dessus, lors de mon passage au REF, j’ai demandé à ce que l’on supprime des diplômes du REF les deux derniers, c’est à dire celui des châteaux et des moulins ! Et c’est sur mon impulsion que nous avons refusé d’intégrer celui des pigeonniers et colombiers. Je me souviens encore du silence profond qui a suivi ma proposition. Ce n’est pas parce qu’une association, fut-elle le REF et ses administrateurs, n’a aucun courage pour remettre l’église au milieu du village, c’est à dire remettre le service amateur et sa définition au centre de ses préoccupations et promotions, que cela laisse la porte ouverte à tout et n’importe quoi de la part des opérateurs de ce même service !

      “Ce n’est pas en faisant de tels articles que vous allez encourager les OMs à occuper les bandes et c’est pourtant ce qui est demander à longueur d’année par le REF si nous voulons les conserver, Non? “

      NON, NON et NON ! Personne, pas plus le REF que n’importe qui ou quoi, ne demande à occuper les bandes ! Ce ne sont que des argumentations de faibles et d’associations en mal d’adhérents ! Et si vous voulez occuper des bandes, faites-le de 10 GHz et au-dessus. Faites la vache qui rit en 1200 et 2300, bandes que l’on va perdre ou montez encore en fréquence et faite des expéditions en points hauts en Renault 4L et 47 ou 122 GHz, voir en laser ! Mais arrêtez de croire que vos z’activations en HF sur 80, 40 et 20m nous protègent de qui que ce soit et nous fera conserver ces bandes Hyper ! C’est même exactement le contraire. Plus nous serons ridicules avec nos activations n’ayant aucun rapport avec l’objet de notre service et plus on viendra nous piquer des bandes à haute valeur ajoutée. Ne craigniez rien, personne ne viendra nous piquer le 80 et le 40m…

      “Alors si vraiment les TM100VQR et TM4L sont si ridicules, je ne les ferai pas. Ca vous convient?”

      C’est tout à votre honneur. Et si vous ne les faites pas en ayant compris ce que j’ai écrit et que je répète ici, ce serait bénéfique pour tout le monde.

      “Mais je pense que si on en reste aux TM qui concernent uniquement la radio, il va y avoir de la place sur les bandes.”

      Tant mieux, cela fera de la place pour les discussions techniques autour de projets radioélectriques, ce qui est le fondement de note activité et de la définition du service amateur.

      “Au fait, quels TM faites vous vous même? Je serais heureux de les connaître, merci.”

      ‘Faire des TM’ serait devenu un critère de qualité ? Z’activer les bandes basses HF serait d’un coup devenu un gage de qualité et de pérennité de nos bandes ? Puisque c’est votre critère de jugement principal, je n’ai qu’un seul TM à mon actif en 23 ans d’activité continue dont je suis aussi le QSL Manager. Il a été utilisé dans un CQ WW Phonie en 1999. Comme je l’ai écrit, je trouve les indicatifs spéciaux utiles pour les concours et commémorations radio, c’est tout.

      Sincèrement, je ne vous jette pas la pierre à vous ou d’autres, mon billet ne visait pas les OM nommément (mais on ne peut pas cacher les gens qui se déclarent eux-mêmes publiquement), mais il a la prétention d’essayer de faire réfléchir, prendre du recul, sur ce que nous avons fait de cette activité. Relisez la définition du service amateur de l’UIT (membre de l’ONU) et dites-moi où l’objectif indiqué est d’occuper les bandes en vantant le patrimoine architectural de notre beau pays ? Alors oui, je vous l’accorde, cela n’est pas ‘interdit’. La différence entre les deux notions porte un nom : l’éthique.

      À ce moment là, ne parlons plus de service amateur et de radioamateur mais plutôt de ‘citizen band’, de CB de luxe où seul le trafic est l’objectif et la carte QSL, point d’entrée vers le diplôme, en devient l’horizon indépassable.

      Il n’y a rien de personnel dans ce que j’écris. Cette critique s’adresse à tous et de manière générale, comme mon billet l’a montré.

      Bon week-end,
      Philippe

  2. OK, ça y est, je vous comprends, faites ce que je fais et rien d’autre, tel est votre devise. Je comprends mieux. C’est vous l’homme intelligent qui vouliez supprimer les châteaux et les moulins. Oui, c’est vrai, je le reconnais moi-même que ce patrimoine n’a rien de direct avec la radio et je reconnais également que toutes les activations qui sont arrivées par la suite comme les pigeonniers, voies ferrées ou autres patrimoine culturel n’ont pas fait que du bien mais chacun est libre de faire ce qui lui plait, dans la mesure du raisonnable bien sûr, et personnellement, je ne les critique pas. Si ça ne me plait pas, je passe mon chemin, pas comme vous qui ne pensez qu’à critiquer parce que vous n’aimez pas ou que vous trouvez telle ou telle chose ridicule. Vous, vous ne risquez pas d’être ridicule puisque vous ne faites rien ou vous le faites en comité restreint pour que seul vos amis puissent vous entendre. Je n’ai rien contre les bandes hautes ou hyper, loin de là, je n’ai simplement pas les moyens, ni le savoir, je le reconnais également, pour m’équiper d’un matériel aussi coûteux. Faites vous plaisir dans ces bandes hautes, c’est super mais de grâce, laissez les OMs ridicules comme moi trouver leur plaisir dans leurs activations et dans la CB de luxe comme vous dites.
    Maintenant que je vous ai un petit peu mieux cerné, laissez-moi vous dire que je ne reculerai pas pour vous faire plaisir et que si vous trafiquez sur les bandes HF, vous allez encore bien souvent m’entendre activer le ridicule. Faites autant de technique que vous le pouvez, parlez en sur les ondes, c’est tout à votre honneur et je ne saurais vous en vouloir, bien au contraire. C’est VOTRE plaisir et votre domaine et je vous souhaite vraiment tout le bonheur du monde car moi, je n’ai pas la critique méchante, contrairement à vous.
    Sur ce, je vous adresse pour la dernière fois mes 73.

    • Vous avez très bien compris mon propos. Par contre, ce n’est pas une question de plaisir contre pas plaisir, telle activité contre telle autre activité, mais plutôt l’adéquation de certaines activités avec la définition de notre service. Ma critique n’est pas méchante, elle est simplement très réaliste.

      Je ne reviens pas sur le reste, cela me semble inutile, mais encore une fois, la critique réalisée dans mon billet n’est pas une attaque envers les personnes qui s’adonnent à ses activités, mais plus généralement aux associations qui promeuvent ces activités contre-nature ; ces mêmes associations qui ont fait en sorte de réduire la difficulté de l’examen pour recruter de plus en plus, notamment dans les années 80/90 en masse. Et encore dernièrement en faisant accepter à notre administration le retrait du point négatif pour une mauvaise réponse à l’examen.

      Elle est aussi une critique des OM qui ne prennent pas le temps de réfléchir à leurs activités, et comment elles servent l’image du service amateur. Chacun étant de manière égotique tourné vers son petit plaisir et qui considère qu’à partir du moment où il ne dérange pas, il peut bien faire ce qu’il veut. Une réalité bien triste.

      Aujourd’hui, notre domaine n’a pas besoin de ces activités qui ne servent pas l’image et le propos du service amateur. Elle a besoin de techniciens, de projets techniques et scientifiques, de recruter de jeunes ingénieurs et techniciens pour faire autre chose que de l’activation de ceci ou cela.

      Au fait, les hyper, ce n’est pas plus cher que tout votre matériel HF et ça se pratique surtout et principalement en portable, ce que vous savez déjà faire. Par contre cela demande du travail, du savoir-faire que l’on acquiert en faisant, du temps et de la patience…

      Bonne continuation…

Laisser un commentaire