L’apprenti radioamateur – Assemble son premier kit !

Même seul, il est possible d’apprendre.

par Franck, F4HFQ

Prologue

Il était une fois un petit garçon qui découvre la radio : « Papa, ya des gens qui parlent dans mon jouet et ils ne me répondent même pas ! »

Mon père m’a alors dit que ce devait être des cibistes sur la grande route, pas très loin.

Je vous passe la suite de l’histoire, ce n’est pas l’objet de cet article, mais cette année, le petit garçon, devenu père de famille, a travaillé, passé et obtenu son sésame. Il est maintenant radioamateur, après en avoir rêvé pendant des années.

Mais il a travaillé seul et n’a jamais rien construit. Il ne se sent donc pas vraiment radioamateur…

L’émergence du projet

 Sur un coup de tête, j’ai décidé de fabriquer un dipôle tout simple pour le 18MHz. Pas facile à régler avec juste un transceiver. Je me suis donc décidé à acheter un analyseur d’antenne, d’autant plus que j’ai quelques projets dans le domaine…

Petit tour sur les sites des vendeurs connus. Ce n’est pas donné ! Je décide donc de replonger dans mes cours et d’en concevoir un !

Problème : la connaissance « scolaire » ne m’est pas vraiment d’un grand secours. Il faut que je pratique un peu avant de concevoir quelque chose. Ma bonne volonté ne suffit pas, il me faut procéder par étape.

Cherchons un kit, ça ne doit pas être tellement plus difficile à assembler que de monter un meuble suédois !

J’ai donc fini par commander un Deluxe Tenna Dipper, conçu par KD1JV et commercialisé par Hendricks QRP Kits.

Réalisation, écueils et prise d’expérience

 Dans cette partie de l’article, vous allez vous rendre compte de mon piètre niveau. Je ne vais en effet pas embellir la réalité, mais vous livrer brut de brut mes impressions.

Pour les anciens, ceux qui savent et ceux qui font : vous allez vous marrer (« c’te bleuzaille ! « ) ou vous énerver (« Tu vois bien qu’en France on donne cette licence a tout le monde », « Ya plus d’niveau », « C’était mieux avant », …)

Pour les nouveaux, les futurs, ceux qui n’osent pas se lancer dans la réalisation : vous allez voir que même vous (nous) pouvez vous y mettre.

Youpi !!!!

 20131017_185226Super, j’ai reçu mon colis !

20131018_210936

Je prépare mon atelier (je débarrasse une table à côté du bureau qui me sert de shack). Il est 21h09.

Je me prépare ensuite à trier les composants. J’ai bien travaillé mes cours et sais à quoi ressemblent les composants.

Avant tout et de tête, tout fièrement, je pose sur une feuille mon code couleur (Ne Mangez Rien Ou Je Vous Battrai VIOlement Grand BOA).

1ères surprises

 20131018_220249Je sais donc reconnaître les composants et trouver la valeur des résistances… ET BEN NAN !

Trier les résistances n’est pas si aisé pour moi ! J’ai tant hésité que j’ai fini par télécharger une appli Androïd (gratuite et sans la moindre demande d’autorisation) : « Code couleur des résistances ».

J’ai honte, mais je suis honnête. Cette appli a levé mes derniers doutes.

Autre chose, j’ai appris qu’il existe des inductances qui ressemblent à des résistances.

D’après le marquage horaire des photos que j’ai prises tout au long de ma réalisation, j’ai mis 50 mns pour tout trier… Il n’y a pourtant pas beaucoup de composants.

Je vous ai précisé que j’ai eu mon examen du premier coup ?

Le montage proprement dit

 Pas de difficulté pour mettre les composants à leur place, les souder et couper ce qui dépasse. Bien sûr, il y a de belles soudures et d’autres moins… voir beaucoup moins.

20131018_22173520131018_22444820131018_22453720131019_04004220131019_040406

20131019_015854Toujours d’après le marquage horaire de mes photos, j’ai mis environ 1h1/2 pour bobiner le fil sur le tore !!!! Dans ma perception des événements, je me souviens l’avoir fait une première fois, puis avoir recommencé une nouvelle fois car le résultat n’était pas satisfaisant. Je n’ai pas eu l’impression que ça ait duré autant.

Les 1ers tests

 Suivant les étapes du montage, je dois maintenant réaliser trois tests avant de finaliser l’outil.

20131019_040959

  1. L’écran s’allume => YES !

  2. En tournant le potar, la fréquence affichée est modifiée => YES !

  3. La LED doit être allumée => crotte et rata-crotte !

J’ai les yeux qui piquent, je crois qu’il est temps que j’aille dormir. Je finirai donc plus tard…

Quelle heure est-il ?

Ah oui, quand même : 4h10 !!!!

J’ai donc mis 7h01 pour en arriver là. Franchement, je n’ai pas vu le temps passer. Et même si le résultat n’est pas encore là… j’ai pris mon pied !

Réflexion et résolution de la panne

Un autre jour, 21h16.

« Réfléchissement Jean-Pierre » : qu’est-ce que j’ai bien pu foirer ?

Je sais déjà que mon bagage technique est trop faible (et encore, je suis gentil) pour trouver la réponse en étudiant le schéma… Je regarde quand même.

Il m’apparaît alors qu’il n’y a qu’un élément que j’ai beaucoup manipulé avant soudure : la bobine sur le tore !

Je relis donc le passage du guide de montage et m’aperçois que j’ai oublié une étape entre la réalisation du bobinage et la soudure… Vous avez deviné ?

Ouaip, je n’ai pas enlevé la fine couche d’isolant du fil…

Dessoudage, grattage (au cutter), ressoudage, test => YES !!!

Je suis encore plus content de moi que si ça avait fonctionné du 1er coup… Le maso !!!

Petite info en passant : je regardais le live des séances techniques de F6KQL (ma première expérience d’un radio-club…) par F5IYJ hier soir… J’ai vu qu’il utilise du papier de verre pour enlever l’isolant après bobinage. Ça a l’air plus pratique qu’au cutter…

Finalisation

1382304336617Poser la prise capot BNC et la relier au circuit n’est pas compliqué. J’ai toutefois du faire une croix sur le bout de coax que j’avais prévu : il n’y a pas assez de place !

La liaison est donc faite avec deux bouts de fil électrique. Ça m’interpelle quand même…

M’enfin, c’est fini : il est 22h30.

J’ai donc mis au total presque 8h1/2 pour assembler ce kit.

Oui, petit détail : des autocollants sont fournis, mais c’était plus facile pour moi d’écrire (comme un porc) directement…

Utilisation

20131020_225256J’ai commencé par utiliser le dipper pour vérifier mon dipôle.

Grosse surprise, je me suis rendu compte que le câble BNC-BNC que j’ai récupéré dans un service informatique était défectueux ! Il présentait pourtant bien ce coax. Il avait l’air neuf. => Merci le dipper, j’aurai mis un bout de temps avant de m’en apercevoir…

Changement de câble.20131020_230128-1

L’antenne était quasi réglée. 2.5cm en moins de chaque côté et c’est bon.

Sur ma lancée, j’ai testé une antenne boucle magnétique de mon cru… Elle doit être mal construite. Maintenant que j’ai le livre de l’ARRL, je vais m’y plonger pour corriger le tir.

Mais c’est une autre histoire.

Conclusion

 Construction utile, expérience formatrice, pied énorme et vivement le prochain kit !

Ha oui, aussi : si je l’ai fait, sans autre bagage et aide que les cours que j’ai travaillé seul pour devenir radioamateur, n’importe qui peut le faire. Si vous avez un radioclub sympa ou un hackerspace près de chez vous, profitez de cette chance, je vous envie !

Ce contenu a été publié dans Technique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à L’apprenti radioamateur – Assemble son premier kit !

  1. F4DBD dit :

    Bravo pour ces premiers pas dans l’univers de l’électronique. Que ce soit avec un kit ou un schéma, l’essentiel c’est de prendre plaisir à ce qu’on construit et d’apprendre par soi-même.

    Juste un petit avis, si je peux me permettre, au sujet de la photo avec plusieurs composants mis en place avant soudure. Je trouve plus pratique et plus sage de ne mettre qu’un composant à la fois…

    Merci Philippe pour cette idée d’ouvrir les colonnes de ton blog à d’autres rédacteurs afin qu’ils puissent facilement partager leur plaisir avec les lecteurs.

    73, Fred.

  2. F4FJL dit :

    Bonjour, merci et félicitations pour ce premier montage et bienvenue dans le monde des nuls qui cherchent à apprendre (le mot nul est surtout pour moi…)
    73

  3. Pascal dit :

    félicitation, de toute facon c’est en forgeant que l’on devient forgeron comme ont dit, et c’est en pratiquant et surtout en fesant des erreurs que l’on apprend, je suis dans le meme cas, HI …. ..
    73, Pascal
    F4HFY.

  4. Rivier dit :

    Quel bonheur de lire cela , car c’est la joie d’avoir essayé , la joie d’avoir réussi , voir d’avoir résolu des écueils . Après cela , on ne lâche plus jamais le fer à souder , sauf pour aller dormir . Si en plus on est aidé , c’est le Pérou . Il faut se préparer à passer quelques nuits blanches pleines de joie et de fatigue , car après on ne peut plus s’arrêter de gouter au bonheur de réaliser .
    Amitiés et bravo , le bon virus est là , mais pas celui de la grippe
    Didier F4DME
    PS : au passage , cela fait du bien à l’égo , car on se montre que l’on est capable ( fierté , mais pas prétention )

  5. F6FVX dit :

    Je me reconnais à 100% au travers de cet aveu.
    Sachez que nous sommes certainement de très nombreux OM dans ce cas.
    J’en suis à être en train de monter un simple kit Transceiver CW 20/40/80 de chez Walford, et j’ai du mal avec l’anglais pour la mise au point réglages etc…..(ce n’était pas obligatoire à mon époque).
    Merci pour cette franchise concernant ce fait vécu
    Luc / 38150

  6. F4HFQ dit :

    Bonsoir,

    Merci à tous pour vos commentaires. Ça fait plaisir.

    Oui, je suis un « nul » qui cherche à apprendre et la franchise de cet article correspond à ce que je suis dans la vie. Et si mon ego se trouve flatté par la réussite dans l’assemblage et le dépannage de ce kit, l’écriture de ce billet n’est pas simplement égoïste.
    Je l’ai fait pour mémoire, mais aussi et surtout pour montrer à celles et ceux qui se pensent nuls :
    1- qu’ils ne sont pas les seuls
    2- que même nul, il est possible de faire des choses et de progresser
    3- que même un kit aussi simple (peu de composants, rien d’exotique) présente un intérêt pédagogique
    4- que tous les radioamateurs ne sont pas des dieux de l’électronique et de la radio-électricité. Je l’ai pourtant cru pendant des années. Peut-être que mon témoignage poussera certaines personnes à passer l’examen. Après tout, celui-ci n’est que la porte d’entrée d’un monde d’apprentissage, pas le clap de fin de celui-ci.

    Maintenant, je cherche un kit à prix abordable pour le même type d’appareil adapté aux V/UHF et un TRX toutes bandes HF, tous modes à prix contenu.

    73,
    Franck F4HFQ

  7. Antoine K3DY dit :

    Salut Franck!

    Belle construction! Si tu cherches un kit toutes bandes etc… Pense au K2 de chez Elecraft. Tu peux ajouter des modules (filtres, platine SSB etc…) au fur et a mesure etc.

    Bonne continuation,
    73, K3DY

  8. Jerome Bourgogne dit :

    Il y a de quoi être fier d’avoir réaliser son premier kit, sans connaissance technique……
    J’ai bien quelques connaissances techniques, mais cela n’empêche pas de foirer les réalisations………
    Cet article est très intéressant, et en plus il nous fournit une adresse où trouver des kits.

    Alors quoi de mieux ??

    A très bientôt sur l’air, alors.

    PS : l’électronique est une science exacte basée sur des approximations…….
    Après pleins de calculs savants pour, par exemple, déterminer la longueur d’une antenne, rien ne vaut le tâtonnement……….HI

  9. F4HFQ dit :

    Bonsoir Antoine, Jerome,

    Je pensais à quelque chose de plus modeste que le K2 : peur de foirer un kit à ce prix. Dans quelques temps peut-être… A moins que mon TRX japonais ne rende l’âme, auquel cas je n’aurai aucune hésitation pour me lancer.

    Jerome, ton commentaire me rassure. Merci.

    73,
    Franck F4HFQ

  10. F0GXR dit :

    Bonsoir à toutes et tous,

    Félicitations Franck pour ton premier (?) montage électronique, et bienvenue dans le « club » des électroniciens amateurs! :)

    Juste une petite question.. Pourquoi ne pas avoir utilisé ton multimètre pour faire des mesures de tes résistances, au lieu d »avoir perdu du temps à chercher un logiciel spécifique pour Android..?

    73

    Vincent (novice aussi en électronique et dans le radioamateurisme!)

  11. F4HFQ dit :

    Bonjour Vincent,

    Oui, c’est en effet mon premier montage. Il m’était déjà arrivé de changer un connecteur d’alimentation sur PC portable, mais ça n’a pas grand chose à voir.

    Pour répondre à ta question… Réflexe de geek certainement. J’avoue n’avoir pas pensé une seconde à utiliser le multimètre pourtant à porté de main.
    Merci pour la remarque !
    Comme quoi, c’est bien de communiquer.

    73,
    Franck F4HFQ

  12. Vincent Plousey dit :

    re-bonjour Franck, bonjour à tous,

    si dessous un exemple de montage simple, mais pouvant être bien utile pour un radioamateur : un démodulateur de tonalitée DTMF

    http://f0gxr.radioamateur.voila.net/image/Decodeur_DTMF.JPG

    Sur la photo de mon prototype, à gauche du Quartz, il y a plusieurs résistances en série, car je n »avais pas les bonnes valeurs en stock au pro dans mon mini labo portable. (j »ai la chance d »avoir du temps libre dans mon pro.. surtout la nuit).

    J »ai donc par exemple pour avoir une valeur de 102 K, mis une résistance de 100 K + une de 2 K. Pour avoir la valeur de 71 K, mis une résistance de 68 K + une de 2 K + une de 1 K. Puis, j »ai fait des essais avec le logiciel Multipsk, pas de mauvaise surprise, tout fonctionne bien. Le CI MT8870 tiens bien ses promesses. Bref, une fois au QRA, j »ai voulu testé d »autres valeurs, sachant qu »il y a une certaine tolérance au niveau des valeurs des résistances pour la majorité des (petits) montages.

    j »ai donc fait un premier essai en utilisant simplement une résistance de 100 K à la place de celle de 102 K et une seconde résistance de 80 K à la place de la valeur de 71 K. Quelques essais de décodage, aucun problème.

    Deuxième test, cette fois, je fait simple, je n »utilise que deux résistances de même valeur (100 K), je fait de nouveaux essais, rien ne change! Le décodeur DTMF fonctionne toujours aussi bien.

    Enfin pour finir mes essais, je laisse de côté mon PC et multipsk, pour ne faire usage que d »un talkie walkie équipé pour transmettre du DTMF, de l »autre côté, je branche mon décodeur DTMF rudimentaire sur un récepteur scanner. Après quelques essais, il n »y a que par moment ou le décodeur ne décode pas (celui-ci semble avoir besoin en réception, de signaux sonore assez fort), hormis quelques râtés, tout fonctionne à merveille! :)

    Voilà, c »est à titre d »information, pour ceux qui comme moi sont novices en électronique et non pas encore un énorme stock de résistances de différentes valeurs sous la main.

    La prochaine étape concernant le décodeur DTMF est de mettre un CI 4543 permettant de relier un afficheur à leds de 7 segments, pour lire directement les numéros et ne plus avoir besoin d »une table de conversion.

    73

    Vincent
    F0GXR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>