RadiantBee, le drone analyseur d’antenne !

Annoncé par Sylvain, F4GKR sur son compte Twitter, information reprise par SARN le vendredi avant CJ, en démonstration à CJ 2017 et illustré dans mon précédent billet, c’est au tour du site de hacking par excellence,  Hackaday,  de reprendre cette information sur une innovation française de premier plan réalisée par deux radioamateurs français, Sylvain, F4GKR et Évariste, F5OEO.

RadiantBee est l’exemple concret de ce que beaucoup se refusaient encore à reconnaitre il y a peu : l’alliance du hacking et du radio-amateurisme !

‘Hacker’ se traduit par ‘pirater’. Et pirater c’est aussi détourner une fonction de son utilité première. L’esprit du hacking c’est exactement cela : détourner la fonction principale d’un objet  pour en redéfinir son utilisation.

Dans le cas de RadiantBee, on utilise un drone — dont l’historique est essentiellement militaire, puis scientifique, il est aujourd’hui utilisé, dans sa version civile, pour la prise de vue, la vidéo, … — pour ses capacités de vol, sa maniabilité, sa stabilité, pour embarquer un système d’analyse d’antenne.

Ce système combine de nombreux éléments de l’électronique actuelle associée au monde du hack/DIY/maker. Ici, c’est une carte Raspberry Pi qui alimente un HackRF utilisé comme émetteur, qui passe dans un convertisseur 10 GHz. En réception, c’est une clé RTL-SDR qui reçoit la conversion 10 GHz vers 144 MHz.

Plus d’infos et de photos, sur le GitHub du projet RadiantBee.

 

 

Ce contenu a été publié dans Antenne, Construction, DIY, Electronique, Hack, Hyper, Maker, Mesure, Raspberry Pi, SDR, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire