(1) Homebrew  : monter votre atelier d’électronique !

Bonjour à tous,

Tout d’abord, qu’est-ce que la pratique du ham radio homebrewing ?

Une page sur le sujet sur Wikipedia donne cela :

« Homebrewing differs from kit-building in that « homebrew » connotes the process of constructing equipment using parts and designs gathered from varied and often improvised sources. »

Débuter dans le homebrew(ing) n’est pas toujours facile, même pour des personnes portant officiellement le titre de « radioamateur » (un comble !).

En effet, s’attaquer de front à la construction personnelle, par exemple d’un émetteur-récepteur HF comme un TRX Bingo QRP de F6BCU, peut légitimement faire un peu peur au début.

C’est pour cela que je recommande vivement de commencer par la construction de petits ou moyens équipements électroniques pendant quelques temps, généralement classés techniquement dans le domaine du ‘homebrew QRP’, puis de progresser tranquillement par palier vers les équipements plus sérieux demandant une certaine expérience en électronique.

L’inverse, bien que possible pour un novice, risque fort de refroidir provisoirement, voir définitivement, votre envie de devenir un véritable Radioamateur (Homebrew for real Ham radio !).

Ainsi, je me propose modestement aux travers de deux ou trois textes de présenter quelques petites constructions classiques à réaliser en 10 à 40 minutes, fonctionnant du premier coup et, cerise sur le gâteau, de moins de 10 composants électroniques standards (transistors 2N3904, résistances, condensateurs céramique ou électrolytique, diode au Germanium et circuits intégrés LM386/555/4060).

Pour exemples :

  • Détecteur de rayonnement électromagnétique (RF) ultra-simple
  • Générateur de tonalité pour la pratique du code Morse (CW Keyer)
  • Générateur de tonalité 1750 Hz pour ouverture des relais radioamateurs
  • Amplificateur audio 1 Watt
  • Oscillateur Colpitts à quartz (pouvant faire office d’émetteur QRPp HF en CW)
  • Autres …

De quoi déjà devenir un véritable homebrewer novice (apprenti constructeur) et vous lancer dans la pratique de l’électronique en douceur et sans stress ! :-)

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs !

Avant de vous lancez dans l’électronique homebrew, que l’on peut traduire en bon français sous les termes de « construction personnelle » ou bien de « fabrication maison », il faut déjà avoir un laboratoire (atelier) d’électronique.

Rassurez-vous, nul besoin d’avoir un équipement de professionnel pour commencer  — en particulier concernant les fameux instruments de mesure qui valent généralement une fortune ! –, ni de plusieurs centaines d’euros pour faire de l’électronique en amateur. Depuis quelques années, il est extrêmement facile de faire de l’électronique avec un très petit budget.

Ceux qui prétendent le contraire ne pratiquent pas l’électronique !

Par contre, il faudra apprendre petit à petit à décoder (lire) des schémas électronique, mais il y a de nombreux articles, et même quelques livres sur le sujet sur Internet, et votre moteur de recherche est votre ami.

Alors, à quoi ressemble l’atelier d’un (apprenti) homebrewer ?

Pour répondre à cette question, voici des photos de mon petit atelier de constructions (breadboard, véroboard et style ugly) et de bidouillages (hardware hacking) :

Première photo, mon electronic workbench en 2017.

Puis des photos de mes quelques outils :

C’est pratiquement le minimum syndical pour faire de la construction et du bidouillage, rien de superflus en outils !

Hormis peut-être le mini oscilloscope qui n’est pas toujours indispensable.

Et puis le kit Arduino pour commencer. Pas très utile non plus !

Par contre, votre meilleur copain, c’est le multimètre ! Celui-ci est INDISPENSABLE, tout comme le fer à souder ! Hi

Il faut avoir aussi le plus grand nombres de composants divers en stock, c’est très pratique, il n’y a en effet rien de plus frustrant que de ne pas pouvoir construire un appareil à cause du manque d’un ou deux composants indispensables au bon fonctionnement.

Mieux vaut avoir un stock de composants diversifiés et en nombres suffisants pour vos très nombreux projets à venir ! :-)

Maintenant, prenez le temps de faire l’acquisition de votre équipement pour monter votre atelier d’électronique en regardant les prix à droite et à gauche sur Internet, en particulier sur Ebay.

Préparez aussi calmement votre coin électronique, de préférence à l’intérieur de votre domicile (attention au garage, en été il fait trop chaud et en hiver c’est l’inverse, vos composants, en particulier vos circuits intégrés n’aimeront pas ça !).

Pour débuter, vous pouvez faire usage de plaque sans soudure (breadboard), puis faire vos premières constructions en « dur » sur plaque véroboard ou à la façon style Ugly, ou mieux encore, en Manhattan, puis enfin de façon professionnel sur PCB (circuit imprimé).

Généralement, dans le microcosme du Radioamateurisme c’est principalement les styles Ugly et Manhattan qui se pratiquent le plus depuis des années (cela revient bien moins cher que sur PCB).

Une fois votre atelier d’électronique monté, c’est le grand moment, celui de s’amuser à construire en partant de zéro, façon Homebrew ! Bienvenue au Club !

Fini de sortir la carte bancaire pour l’achat de gadgets — par exemple, un micro-émetteur FM ou un décodeur de tonalité DTMF, etc.) — pouvant être construits de vos mains…

Fini de sortir la carte bancaire pour l’achat d’un kit du commerce à 12 euros pour apprendre à pratiquer le code Morse (à base d’un circuit intégré 555), alors que vous pouvez le construire vous mêmes pour moins cher!

Mais surtout, surtout, fini d’être totalement prisonnier de l’industrie électronique !

Voilà, je ne vais pas faire plus long pour cette première partie.

Vive le fer à souder, vive la résistance (en Ohm, hein!).

73
Vincent

Ce contenu a été publié dans Electronique, Général, Materiel, promotion, Technique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire