Dans la presse de Mai… Radio-REF n° 821 – Mai 2009-05

Le mois dernier était consacré à la publication des rapports moraux et financiers, ce mois-ci on y présente l’organisation autour de ces 3 jours. Cette année, l’AG est marquée par plusieurs évènements…

… premier anniversaire de la présidente F6IOC ; mouvement de réforme aussi bien de l’intérieur avec l’audit et le rapport du DLA (Dispositif Local d’Accompagnement), que de l’extérieur avec la naissance du REFUTHON qui est la première action positive d’un groupe externe à l’association voulant des réformes sur des points essentiels ; des tensions internes au CA/BE mises sur la place publique, tout ça dans une ambiance de fin de règne grandissante, mais malheureusement les statiques semblent avoir fait des petits et il reste bien entendu à surveiller tout ça de prêt afin de ne pas se faire enfumer une année supplémentaire !

Du côté législatif, une nouvelle réglementation qui apporte son lot de nouveautés comme la déclaration de la PAR obligatoire à chaque changement de sa station dans un délai de deux mois. Encore une fois, mais nous en avons l’habitude depuis longtemps, le REF-Union n’a strictement rien fait pour nous tenir au courant d’une manière transparente, il minimise la portée de cette déclaration en nous demandant de ne pas faire plus de bruit que ce que cela mérite, et surtout, il n’a aucunement profité de sa position pour assurer et assumer son rôle, si ce n’est de négociateur, au moins de pédagogue en informant, donnant des outils ou des explications. Vous me direz que le calcul de la PAR est au programme de la F0 mais il n’empêche que le rôle d’une association est d’apporter du soutien, des informations et des outils à ses adhérents. Mais encore une fois, on a pu voir que le REF-Union est en-dessous de tout quand il s’agit de réagir à un évènement, surtout quand il n’a strictement rien prévu pour communiquer, pensant pour tout le monde qu’il n’y a pas de raison de se méfier de quoi que ce soit. Et ce n’est pas parcequ’il compile dans un document sorti le 11 Juin dernier les éléments existants sur le Web, qu’il peut se dédouaner de ce rôle. Au lieu de « minimiser », le REF-Union se devait de proposer des informations et outils aux radioamateurs français avant que la réglementation soit applicable !

Il fallait voir notre présidente nous expliquer à Seigy qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter et qu’il fallait faire ce que l’on nous dit… sans se poser trop de question. C’est même plus malin : vous pouvez poser vos questions puisqu’on vous fait un réunion exprès pour ça, mais on vous répondra qu’il n’y a pas lieu de se poser ce genre de question :-)

Mais le REF-Union ce n’est pas que la présidente, toute réformatrice et volontaire qu’elle soit, mais aussi un BE qui connait la chanson depuis des décennies et un CA où sont mélangés vieux de la vieille, petits jeunes (de moins de 60 ans), syndicalistes, j’menfoutistes, absents, les « j’ai été élu par hasard » cousins des « j’ai vu de la lumière, je suis entré » et… Sylvie, F1PSH.

Et oui, cette année il semble qu’il n’y avait qu’un seul membre au CA tant elle a occupé le devant de la scène. Que ce soit par la publication de comptes-rendus de réunion de CA sur le blog Onlineradio, probablement fournis par des gens qui lui « veulent du bien », à l’entretien accordé à ce même blog, en passant par la création de son propre site fournissant ces mêmes documents, elle a contribué tout au long de l’année à « animer » le microcosme associatif.

Sacrée saison 2008/2009 ! Passons à la critique de cette revue « officielle de l’union française des radioamateurs » dont le numéro 821 débute par le traditionnel…

Éditorial : rien de bien réjouissant si ce n’est le rappel du fameux rapport DLA sur lequel les présidents départementaux ont travaillé fin 2008 et pour lequel ils doivent rendre leur copie à fin Mars sur le classement des priorités par domaine d’activité de réforme. Il faut noter que pour une fois, la formule de politesse finale est « A très bientôt à Jaunay-Clan » plutôt qu’un « Bon trafic ».

A propos d’éditorial, même s’il sert essentiellement à informer, il serait judicieux que notre présidente pense de temps à autre à donner un peu de peps à notre loisir en nous faisant rêver sur telle ou telle activité, expédition, concours, voir même expérimentation ou construction amateur… histoire de changer des sempiternelles réunions aux acronymes indigestes et de nous donner envie de continuer cette activité. Car en ce moment il faut être sacrément courageux pour avoir l’envie d’avoir envie…

On démarre par « Les nouveaux indicatifs ». Il y en a quelques-uns et si vous voulez avoir un état plus frais, vous pouvez faire une recherche par date sur le site de l’ANFR. En colonne de gauche du « Sommaire », on trouve le calendrier de Sylvie, F1PSH à qui je signale au passage que l’URL indiquée dans la revue est en erreur 404 sur le site Web ! A noter aussi qu’on retrouve ce calendrier avec la même URL mais avec une extension en .pdf ! Pour terminer ce qu’on peut considérer comme un exemple de sérieux de l’association sur ce simple calendrier, le répertoire « accueil.ref-union.org » ne comporte pas de fichier index.xxx ce qui fait qu’on accède directement au contenu du répertoire donnant la vue par la même à quelques documents confidentiels !

Comme nous sommes en période d’AG, les quatre pages suivantes sont consacrées au Congrès National qui a donc eu lieu les 29, 30 et 31 Mai à Jaunay-Clan, près du Furutoscope de Poitiers.

Dans la série « mais que vient-on faire dans ce truc ? », page 10, titrée « Radio-Club militant pour la ligue contre le cancer », ce qui est probablement charitable, mais quel intérêt pour la promotion amateur ? Une QSL spéciale et un diplôme d’honneur ? …Parfois j’ai du mal…

Dans le coin Promotion, un article simple sans être trop réducteur et à la portée de tous est publié à propos de la Bourse de Chenôve et tiré du journal « Le bien public ». On continue avec deux pages sur « Comment passer d’une opération de promotion à un projet pédagogique », qui montre que notre présence dans les bons salons, en l’occurrence le Salon de l’innovation i’NOV en Gironde, peut amener des projets pédagogiques intéressant qui, comme le dit Pascal, F5LGB, s’ils ne favorisent pas pour le moment le recrutement, permettent de semer les graines qui prendront peut-être à l’avenir.

Suivent trois colonnes pour un « Voyage chez les 7X » et l’implantation d’un Radio Club à l’occasion de la fête de l’indépendance, évènement pour lequel le radio club F6KEH de Béziers était invité.

Technique : un très bon article, simple et efficace, de Jean-Matthieu, F5RCT sur le montage d’un « Chargeur de piles alcalines ». L’article suivant revient sur l’étude du « Passage d’un pas de 25 kHz au pas de 12,5 kHz en trafic FM / Relais » en donnant les éléments nécessaires à la compréhension de la perte de performance occasionnée par ce changement. Serge, F6DRA, nous donne toutes les informations nécessaires à la construction d’une « Antenne Delta 50 Mhz pour espace restreint » avec une page pleine d’illustrations photos et un complément d’article par Serge, F6AEM, qui nous présente la simulation effectuée avec 4NEC2X, logiciel de simulation basé sur Nec2. Et après les antennes, les relais avec Lucien, F1TE qui nous fait un retour sur les relais 24V utilisés sous 12V avec un article d’origine G3SEK qui explique l’ « Amélioration du temps de commutation des relais ». Si je compte bien, cela fait 4 articles techniques ce mois-ci ! L’appel de la rédaction a-t-il été entendu ou bien est-ce passager ? To be continued…

On passe allègrement sur les page Départementales pour nous arrêter juste quelques secondes sur la page du Carnet avec l’annonce du décès d’Alex Desmeules, VE2AFC, avec qui j’ai pu échanger quelques mots et qui avait été d’une grande gentillesse pour me donner quelques informations sur la radio dans les années ’50…

Association :  arrêtons-nous quelques instants sur ce moment de pur plaisir associatif qu’est le « Compte-rendu du 92 ème CA du REF-Union ». D’abord pour noter que ce CR n’est pas daté. On sait qu’il a débuté à 9H45 pour se terminer à 17H30 mais sans savoir quel jour ! Si ce n’était que ça… N’entrons pas  dans les détails des « Désignations des DNU » et « Validations des statuts de certains ED » que Didier, F6BSW commentera probablement dans les Forum du Refuthon. Par contre, une phrase fait tout de même peur pour l’avenir de l’association. C’est le trésorier, F6FWO qui dit à propos du Budget primitif 2010 (primitif allant très bien pour montrer l’état dans lequel le REF ne va pas tarder à se retrouver s’il continu dans ce sens), je cite le texte : « Le trésorier présente plusieurs simulations avec des montants différents pour la cotisation. Il montre qu’il est impératif de réévaluer ces montants qui ne l’ont pas été depuis plusieurs années si l’on veut atteindre l’équilibre, puisqu’il n’y a que peu de possibilités de réduction des dépenses, celles-ci étant désormais quasiment incompressibles. Ces propositions doivent encore être étudiées  avant d’être soumises aux votes de l’AG »… Je comprends mieux pourquoi rien n’a été voté à l’AG et qu’il n’y a même pas été fait allusion à ce budget !

Reprenons « … puisqu’il n’y a que peu de possibilités de réduction des dépenses, celles-ci étant désormais quasiment incompressibles ». On croit rêver ! Est-ce que des personnes du CA et du BE ont lu ce que les radioamateurs ont écrit et proposés dans le cadre du REFUTHON à propos des dépenses et des économies ? Personne n’a lu et compris que les deux gouffres du REF-Union sont le siège et Radio REF ? Que ce dernier entre pour 40% des dépenses de l’association ? Et alors que cette revue est décriée pour son manque chronique d’articles techniques, pour son manque de promotion, d’articles de fond, que les présidents d’associations associées y sont censurés, que la plupart des pertes récentes d’adhérents viennent du prix de l’adhésion avec un magazine indigent obligatoire, alors que de l’avis général partagé dans les forum de Radioamateur.org et du REFUTHON, la solution financière et éditoriale passe par une redéfinition de l’objectif de Radio REF et d’une présence plus grande du Web pour soulager les coûts de production d’une revue dont personne aujourd’hui ne veut ?!

Mais comme le rapport DLA a été attaqué sous l’angle de « Comment modifier Radio REF pour qu’il intéresse ? » et non pas par « Comment modifier Radio REF pour baisser ses coût de fabrications ? », le BE aura beau jeu de renvoyer le CA et tout autre critiqueur de bas étage dans ses 22 mètres ! Il faut dire aussi que tant que son Rédacteur en Chef, élu, réélu, reréélu, occupant des postes à responsabilité depuis plus de 30 ans, sera fixé dans les fondations de la structure, qu’il continuera à faire des petits adeptes, il y aura peu de chance de voir évoluer le mammouth tel qu’il doit évoluer.

Alors je résume pour tout espèce de machin ayant des soucis de comprenette :

– Radio REF n‘aura pas plus d’articles techniques tant que l’association ne se sera pas réellement rénovée, car aujourd’hui les rédacteurs potentiels sont à l’extérieur ! Qu’en attendant, l’association dépense l’argent de ses adhérents dans une mauvaise revue par la volonté et le jusqu’au boutisme d’une seule et unique personne !

Ceci dit, quelques bénévoles bossent et plutôt pas mal du tout…

Formation : cette rubrique posait quelques soucis de compréhension depuis le début de sa parution dans les colonnes de la revue. Ce mois-ci, par la plume de F5EWV, Responsable de la Commission Formation (CNFRA) (dingue de devoir pointer sur Onlineradio alors que c’est le boulot du REF-u de communiquer là-dessus !), on comprend mieux la démarche. Les articles ne sont pas structurés comme un cours avec une progression logique tendant à amener l’élève au passage de l’examen. En fait, les auteurs prennent et développent des sujets d’examen que l’on rencontre fréquemment et proposent une approche théorique simplifiée mais pas simpliste. Et cette démarche a cela d’intelligent qu’elle force en quelque sorte, que ce soit l’étudiant qui buche pour l’examen ou le formateur qui prépare ses cours, à comprendre ce qu’il étudie plutôt que du bachotage qui ne servira plus après. Cela évitera d’ailleurs à certains de se faire rembarrer dans les forums en posant des questions du niveau examen.

Et à ce sujet, il y a généralement deux méthodes : ceux qui bachotent pour avoir l’examen au plus vite pour se débarrasser de la corvée et ceux qui vont prendre tout leur temps pour passer cet examen, considérant qu’il fait partie intégrante de la formation radioamateur. Si les deux méthodes sont louables, il faut penser que la réussite de l’examen n’est que la première étape d’une longue vie d’apprentissage. Tous les lecteurs le savent mais je précise pour ceux qui, dans la définition du radio amateurisme, n’ont retenu que le suffixe du mot « intercommunication » et qui le traduise par « bavardage »…

Pour clôturer le chapitre formation, j’avoue avoir un penchant très fort pour cette méthode car j’ai été formé comme cela : un formateur qui nous demandait de quoi on voulait parler et qui nous expliquait le sujet d’une manière théorique à laquelle se raccrochait le côté pratique des OM’s présents dans ces cours, puis la partie solitaire de travail de révision, exercices, avec ses bouquins et son récepteur connecté à un bout de fil pour écouter le monde auquel on aspire (si, si… surtout si on écoute de la télégraphie qrp sur 20M. Si on fait du Château sur 40 ou du tricot sur 80, bien entendu, c’est autre chose comme « monde auquel on aspire »)

Rubriques :

Dans l’ « Activité spatiale radioamateur et satellites météo », nous avons droit aux news, au tableau très utile des Satellites actifs et à la suite de l’article « Initiation au trafic radio par satellite ». A ce sujet, comme il n’est pas toujours facile de suivre ces articles dans la revue (en plus du fond, la mise en page et les couleurs utilisées méritent de sérieuses modifications), l’AMSAT France édite et distribue des livres très bien réalisés sur le Trafic Satellite Radioamateur, dont celui de Jean-Michel, F6GRY.

Dans « Trafic en 50 Mhz », Georges, F8OP,  nous fait partager son optimisme quant à la proximité de l’ouverture de la bande à tous, optimisme qu’il devrait souhaiter contagieux car d’autres ont déjà fait leur choix de signer /p comme aujourd’hui dans le DDFM 50 Mhz par exemple.

Didier, F5OGL, dans « Trafic en décamétriques », nous écrit quelques mots sur la disparition d’Alex, VE2AFC. Par contre, pas de nouvelles sur l’expédition sur les Glorieuses… Normal en fait, l’info sortait peu après sur le Net. Et comme dans le numéro de Juin il sera trop tard pour considérer cela comme une information, on voit qu’il y a du travail pour concilier informations papiers et web des temps modernes. Je précise que cette critique ne s’adresse pas à F5OGL mais bien au REF-Union.

Enfin de la jeunesse dans la revue et c’est dans les pages du « Clipperton DX Club » que Nicolas, F4EGX nous relate son activité radio en Terre Adélie en 2008 avec l’indicatif FT5Y. C’est certes plus long à écrire mais au moins nous n’avons pas utilisé le terme « activation » qui est, comme beaucoup de termes employés par ces utilisateurs non autorisés de bande HF, mal traduit de l’anglais ou de l’italien vers le français. Qu’en pensez-vous ? le titre « FT5YI, activité radioamateur 2008 en Terre Adélie » ne serait-il pas plus correct ? Si ? Alors qui n’a pas fait l’effort de traduction ? Qui n’a pas fait l’effort de rédaction ? Qui n’a pas fait l’effort de correction ? Vous pourrez rétorquer « Bah, c’est pas bien grave tout le monde dit ça aujourd’hui »… Heu, non, désolé, les radioamateurs ne disent pas tous ça !

Les comités de rédaction et de lecture de Radio REF (si, si, il en faut au moins deux) sont capables de rejeter des textes techniques ou autres sur le simple fait du roi tout en étant capable de censurer les écrits de présidents d’associations associées, vous « poildecuttent la mouche » sur vos fautes d’orthographes, mais passent à côté de néologismes venus d’ailleurs ?

C’est en étant laxiste à ce point qu’on voit ces expressions fleurir même dans l’ultime voix des « Radioamateurs Français à l’International » que constitue Radio REF. Ce genre de correction et de remise d’équerre est pourtant de la responsabilité du Rédacteur en Chef, farouche défenseur de ce « joyau de la communauté radioamateur française auprès de nos administrations et des lecteurs internationaux ».

Sinon, l’article de Nicolas est très bien !

Allez, passons aux « Concours HF », rubrique apparemment toujours signée par Florent, F5CWU qui avait demandé il y a quelques mois un remplaçant. La rubrique est réduite à une page mais si encore cela concernait les Concours HF nous en aurions eu pour nos sous, mais non Radio REF a la joie et l’immense honneur de nous présenter le « Diplôme des COTA 2009 ». Encore un truc à activationner ? Probablement puisque l’on parle du Diplôme des Carabiniers sur l’Air ! Non, vous ne rêvez pas ! On prend le pari qu’avant la fin de l’année on aura notre diplôme « Gendarme On The Air » ? Adoubé par le REF-Union ?

Une dernière chose sur cette rubrique Concours HF : ce n’est pas la rubrique des diplômes ! Encore un raté du Rédacteur en Chef ? Il faut dire que la révision des statuts et l’arrivée de l’AG ont dû l’occuper un moment. Comme le mot « déléguer » semble un gros mot dans la bouche de certains administrateurs, on comprend comment une association peu vite partir à veau l’eau.

Pour présenter les 25 ans du RA9, Réseau de l’Amitié de 9H, au salon SARATECH, c’est Jean-Luc, F5EIC qui rédige ce compte-rendu dans la rubrique « CW Infos ».

Dans « Trafic en THF », F6ETI donne la part belle à la réunion de Seigy 2009 avec un compte-rendu presque complet. De très belles réalisations dont celle qui a remportée le premier prix Mesure, un Récepteur panoramique 3 bandes dont la réalisation jusqu’à la mise en boite est très soignée et de très belle facture par F6FOJ. Suit le traditionnel compte-rendu toutes bandes, tous modes, THF.

Pour clôturer cette édition du mois de Mai, nous trouvons le compte-rendu de la dernière réunion du Service Historique du REF-Union à Tours. On aura beau dire, beau faire, l’ancien président F3YP, sait rédiger un compte-rendu et publie régulièrement dans les pages de Radio REF le suivi de l’activité de ce Service. Si toutes les commissions pouvaient prendre exemple…

Pour terminer cette revue, j’ai lu qu’un OM en avait ras la casquette de n’entendre parler de radioamateurisme, et surtout de lire sur les forums et autres blogs, que dans le sens administratifs et associatifs, et jamais de radio au sens technique du terme. Si nous voulons lire des textes parlant de radio, de technique, de trafic, il vaut mieux se tourner aujourd’hui vers l’étranger, ce que nous allons faire de suite en regardant ce qu’il se passe de l’autre côté de l’atlantique…

Laisser un commentaire